"Testeur" de produits : vrai job ou simple appoint financier ?

"Testeur" de produits : vrai job ou simple appoint financier ?
Emploi

ENQUETE - Depuis plusieurs années, de nombreuses entreprises proposent à des particuliers de tester leurs produits contre une rémunération afin de les améliorer avant leur commercialisation. Le système fonctionne également avec les hôtels ou les loisirs. Cette activité peut-elle s'effectuer à plein temps ? Nous avons interrogé des acteurs du secteur.

Être payé pour tester des chambres d’hôtel, de la nourriture, une voiture ou même des activités de loisirs... : sur le papier, l'idée est surréaliste, mais c'est pourtant le quotidien de certains. Ces dernières années, de plus en plus d'entreprises font en effet appel à ces "clients cobayes" afin d'obtenir un avis sur un objet ou un service qu'elles souhaitent commercialiser, voire commercialisent déjà.

Pour Laura, jeune étudiante de 23 ans, officier en tant que "testeur de produits" est avant tout un bon plan pour se faire plaisir sans trop dépenser. Elle a ainsi accepté de devenir une "cliente mystère", le temps d’une journée, pour tester gratuitement un simulateur de chute-libre qui coûte normalement 50 euros les deux minutes. En échange, elle doit rédiger un compte-rendu détaillé et d’un questionnaire d’évaluation. "Pour s'inscrire, cela prend moins de 2 minutes, c'est très rapide, et le questionnaire est rempli en 5 minutes. Ce n'est pas grand-chose" explique la jeune femme à TF1. 

Lire aussi

Les tests, un gain de temps pour les entreprises

Toute l'info sur

Le 20h

S’il s’agit pour Laura d’un échange de bons procédés non rémunéré, de nombreux sites proposent en revanche d’évaluer toutes sortes de produits contre une rémunération très alléchante. Mais est-il vraiment possible de gagner plus d'un SMIC par mois en multipliant les tests ? Pour Alexis Gérôme, responsable expansion Europe de TestingTime, expert du secteur et interrogé par TF1, faire du test de produits son métier est très difficile et peu rentable, aussi bien pour les "clients mystères" que pour les entreprises : "Peu de gens essaient. Je pense que c’est difficile parce que c'est beaucoup d'heures pour pas énormément de choses. Les entreprises veulent de la qualité donc elles ne souhaitent pas des personnes qui ne font que ça, car cela biaise les résultats."

Dans les faits, les entreprises sélectionnent généralement des testeurs qui ressemblent à leurs clients, et jamais deux fois les mêmes. Une pratique qui permet notamment d’analyser toutes les critiques en temps réel afin de réajuster les spécificités du produit testé avant même de le commercialiser. Le but, évidemment, est de séduire un maximum de clients.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent