"Votre job pourrait-il être effectué par des robots" ? Six Français sur 10 le pensent… mais ne le souhaitent pas

"Votre job pourrait-il être effectué par des robots" ? Six Français sur 10 le pensent… mais ne le souhaitent pas
Emploi

FUTUR PROCHE - Quel impact l'Intelligence artificielle aura-t-elle sur le monde du travail dans les décennies à venir ? Comment les Français perçoivent-ils ce changement ? Une étude montre qu'ils sont assez sceptiques.

Quelle place l’intelligence artificielle occupera-t-elle prochainement dans le monde du travail ? C’est la question explorée par Indeed, moteur de recherche d’emploi,  qui a analysé avec Harris Interactive la perception des Français sur la question. 

Car l’IA, on le sait, est attendue dans de nombreux domaines. Les Français le savent et pensent même que le monde du travail est l'un des plus impactés : 61 % pensent que l’IA aura un rôle déterminant dans les entreprises, 57% dans la société en générale. Elle est en revanche estimée moins "impactante" dans l'environnement immédiat. En revanche, si les sondés reconnaissent que le rôle joué par cette IA est amené à être de plus en plus important, ce n'est pas pour autant qu'ils le souhaitent et l'acceptent. 

Lire aussi

Ainsi, 58 % des actifs français admettent que l’IA est apte à prendre en charge une part de leur travail, mais 55 % ne souhaiteraient confier aucune de leurs tâches à des algorithmes. A leurs yeux, l’être humain reste en effet difficilement remplaçable par une intelligence artificielle pour s’occuper de la gestion interne des entreprises, et encore plus quand une interaction avec un salarié est nécessaire. 71 % des Français estiment ainsi qu’un être humain est toujours plus à même de recruter des salariés compétents qu’une IA et 67 % déclarent que l’évaluation de la qualité du travail est davantage du ressort d’un être humain que d’une IA. 

En outre, s’ils avaient le choix, ils seraient plus enclins à confier une part de leur travail actuel à des personnes plus qualifiées (67 %) ou moins qualifiées (64 %) qu’à une IA (58 %). Bref, si l'IA, à leurs yeux, apporte la modernité (pour 56% des répondants), cela ne signifie aucunement que ce soit plus rentable, efficace ou fiable. 

En vidéo

PME : quand l'intelligence artificielle permet de gagner de l'argent

De manière plus générale, les sondés semblent aussi assez méfiants sur le développement de l’IA dans d'autres sphères que le monde professionnel, comme par exemple la vie quotidienne. Ils voient d’un très mauvais oeil son impact sur leur vie privée (60 %) et sur la qualité des relations entre les individus (64 %). Le gain de temps induit par le recours à l’IA semble surestimé à la lumière de ces résultats, puisque seulement 42 % des interrogés voient leur temps libre augmenter dans le futur. 

A noter toutefois, les Français sont plus ou moins réticents à utiliser l’IA selon les applications : 7 sur 10 envisagent d’y avoir recours dans le cadre de tâches ménagères, mais... seulement 44 % lui font confiance dans le domaine de leur santé (examens, diagnostics, dossiers médicaux).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter