"Je suis là pour qu'ils se sentent bien au bureau" : rencontre avec une happiness manager

COACHING
DirectLCI
PROFESSION - Sa mission : vous donner envie d’aller travailler. Noémie fait partie des 180 happiness managers qui existent en France. Des postes qui se multiplient alors que le bien-être en entreprise est de plus en plus pris en compte.

Les plantes, la décoration, la fête de Noël, les repas thématiques... Noémie travaille sur tous les aspects de la vie en entreprise. En tant qu'happiness manager dans une start-up parisienne, son métier consiste à améliorer le bien-être des salariés au travail. Aussi elle est à l'initiative de nombreux projets allant du remplacement du mobilier noir par des bureaux blancs aux séances de course à pied sur l'heure du déjeuner avec les plus sportifs de l'entreprise.


Toutes ces activités ont un but : créer des liens entre les équipes, optimiser les conditions de travail pour que les salariés soient plus motivés, plus concentrés, plus performants. "Je ne suis pas là pour que [les salariés] soient heureux, le bonheur est très personnel, mais je suis là pour qu'ils soient bien", résume Noémie.

Venu des Etats-Unis, le métier de happiness manager se développe en France où 180 personnes l'exercent déjà. Bien souvent dans des start-up où l'on essaye de révolutionner la manière de diriger ses équipes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter