Mathilde Collin, la Française qui trie les mails de la Silicon Valley

Mathilde Collin, la Française qui trie les mails de la Silicon Valley

DÉCIDEURS
PORTRAIT - Du haut de ses 28 printemps, Mathilde Collin s'est fait une place dans la plupart des start-up et autres grands groupes, sur les ordinateurs et les mobiles. Ou plutôt son application Front. Lancé en 2013, ce service de tri de messages (Gmail, Facebook, Twitter, SMS...) connaît un grand succès dans la Silicon Valley et ailleurs dans le monde.

Ils sont arrivés en Californie en espérant décrocher une nouvelle vie, changer le monde. Aujourd'hui, ils occupent des postes de prestige chez les GAFAN, sont reconnus pour leur talent et leur créativité, ont mis sur pied des start-up révolutionnaires. Gros plan sur ces Français qui réussissent dans la Silicon Valley, et parmi eux Mathilde Collin, fondatrice de Front.

C'est quoi son job ?

Mathilde Collin dirige depuis 2013 la société Front qu’elle a cofondée avec Laurent Perrin. Il s’agit d’une application pro qui permet de trier et gérer ses multiples mails, canaux d’arrivée de messages, données, SMS (Gmail, Outlook, Facebook, Twitter, LinkedIn...) à travers un tableau de bord. "Notre objectif, c’est de mettre de l’ordre dans ces échanges quotidiens de manière collaborative", expliquait-elle à French Morning. Selon TechCrunch, 50% des utilisateurs de Front n’ouvrent plus leurs boîtes mail traditionnelles. L’appli est utilisée aujourd’hui par quelque 2500 sociétés, de toutes petites entreprises comme des multinationales.

Son petit coup de chance

En 2014, alors au tout début de l’aventure Front, Mathilde Collin et Laurent Perrin parviennent à lever plus de trois millions de dollars lors d’un tour de table mené par SoftTech, un fonds français installé à San Francisco. Ils décident alors de quitter Paris et emmènent toute l’équipe en Californie. Front prend alors une autre dimension, grâce au flair de nombreux investisseurs locaux.

Comment en est-elle arrivée là ?

Elle fait une classe préparatoire puis HEC avouant ne "pas trop savoir quoi faire à l’époque". Après avoir suivi un programme entrepreneur dans son école de commerce, elle entre chez Concord, une start-up proposant un logiciel de gestion de contrats. C’est la révélation : elle veut créer sa société et proposer des solutions collaboratives. Neuf mois plus tard, elle lance l’aventure Front avec Laurent Perrin qui fera office de directeur technique.


C’est le début du succès. Le projet, qui n’était initialement qu’une simple page web en bêta, attire l’œil de Y Combinator, un dénicheur de talents qui a déjà porté le service de paiement en ligne Stripe de John Collison ou encore Airbnb. Mais aussi 3000 entreprises qui veulent tester la version bêta de Front. Y Combinator va même se servir de l’outil pour gérer l’ensemble de ses canaux de contacts. Depuis, Front a commencé à voler de ses propres ailes. L’entreprise compte une soixantaine de salariés et espère doubler ses effectifs très vite, voire même ouvrir un bureau à Paris.

C'est quoi ses atouts ?

"Tout est génial ! Tout est cool quand vous faites partie d’une équipe." Tel est son leitmotiv annoncé sur le site de Front. Si elle avoue être un peu tombée dans l’entrepreneuriat par accident, elle y a pris goût. "Je suis une femme PDG et ça ne change absolument rien", avait-elle lâché dans les colonnes du Wall Street Journal. Derrière cette petite phrase, on sent se dessiner le portrait d’une femme sûre de son fait. Elle reconnaît volontiers que, s’il faut se battre pour avancer dans ce milieu très masculin, être une femme a de nombreux avantages en termes de couverture médiatique ou pour être aidée. "Nous avons chacun nos propres avantages et inconvénients, souligne-t-elle. Et nous devrions tous essayer de tirer le meilleur parti des cartes qui nous ont été distribuées." La Palaisienne de 28 ans a eu les honneurs de Forbes qui l’a classée dans le Top 30 des moins de 30 ans à suivre dans la Silicon Valley.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ces Français qui brillent dans la Silicon Valley

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter