PODCAST - Stéphane Boukris ou le don de savoir transformer le buzz en biz

PODCAST - Stéphane Boukris ou le don de savoir transformer le buzz en biz

DÉCIDEURS
DirectLCI
RENCONTRE – Cet article est le douzième rendez-vous dans le cadre de notre partenariat avec Génération Do It Yourself, le podcast qui décortique le succès des personnes qui ont fait le grand saut. Entrepreneurs, sportifs, artistes... GDIY vous propose sous forme d’interview en profondeur de comprendre leur mode de pensée, leur organisation ou encore leurs outils, et de vous proposer un véritable MBA des échecs et des succès de ces invités.

Quand le marché de l’emploi dans la tech est hyper tendu et que tout le monde fait ses recherches bêtement sur Linkedln, Stéphane Boukris, lui, prend le contre pied et invente un concept : “Combien Je Mérite”(.com). C’est comme ça qu’il récupère plus de 5000 CVs en quelques jours, d’ingénieurs qui ne sont pas “visibles” sur les réseaux sociaux, et qui ne savent pas s'ils sont payés à leur juste valeur. On pourrait appeler cette technique “La Méthode Boukris” : j’ai un problème, j'ai du mal à émerger ? “J’invente un site internet avec un nom très explicite, un concept très simple à expliquer, si possible un peu sulfureux que je lance en moins de 2 semaines pour faire un gros coup.” 


C’est ainsi que Stéphane, en à peine plus de 10 ans, a lancé un site qui s’appelle FaisMesDevoirs.com qui lui a valu un clash avec le gouvernement Fillon. Il faut dire que l'idée était osée : proposer que ce site fasse les devoirs des élèves à leur place. De nombreux ministres, à l'époque, réclament la fermeture immédiate du site, qui ne durera que trois jours !  Avec l'opération Mailorama, il distribue des billets de banque en plein Paris pour un site qui fait du "cashback". Rebelote, l'opération fait grincer des dents et fâche à nouveau une bonne partie de la classe politique. A tel point qu'est votée la loi Loppsi II, ou "Loi Boukris”.

"Il faut aller au-delà de ce que tout le monde peut imaginer"Stéphane Boukris

Stéphane Boukris multiplie les provocations. A l'instar du lancement d'un Hot-Dog "DSK", en plein affaire du Sofitel, pour sauver un petit restaurant de Neuilly-sur-Seine. Le slogan est cash : "avec sa saucisse extra large et ses petits oignons", le DSK "ne laisse personne indifférent". Stéphane Boukris continue sur sa lancée en aidant une amie à faire le buzz pour son single en faisant croire à tout le monde que c’est la prochaine bande son de James Bond (!) Et plein d’autres aventures dans lesquelles il s’est embarqué après des études entre l’ESSEC et l’ESCP qui auraient pu l’orienter vers une voie beaucoup plus aseptisée. Un conseil pour ceux qui voudraient se lancer ? “Si tu veux vendre des sandwichs et que tu montres une nana qui mange un sandwich au poulet ça ne va pas le faire...tout le monde le fait déjà et tu ne vas pas te démarquer...Il faut aller au-delà de ce que tout le monde peut imaginer, mesurer les conséquences, et surtout OSER !’


Les choses sont dites : Stéphane Boukris s’éclate dans sa vie professionnelle, c’est un entrepreneur politiquement incorrect, une énergumène, un bulldozer atypique. Aujourd'hui, il a revendu son entreprise Amétix au groupe La Poste et opère dans plusieurs fonds d’investissements. En parallèle, il est en train de passer un diplôme harvard en relation internationales pour obtenir un certificat en géopolitique. Bonne écoute !

Pour écouter ce podcast quand vous le souhaitez sur votre smartphone, n’hésitez pas à vous abonner sur Apple Podcast.


 Vous pouvez également l’écouter et le télécharger sur Deezer .


Vous pouvez également écouter et télécharger cet épisode en vous abonnant à GDIY sur toutes les plateformes de podcasts.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter