Plus d'un Français sur deux souffre d'un manque de reconnaissance au travail

DirectLCI
ÉTUDE - Plus de huit Français en emploi sur dix ont le sentiment de faire un travail "utile", mais moins d'un sur deux estime que son travail est "reconnu à sa juste valeur", selon un sondage publié ce mardi.

Moins d'un Français sur deux pense que son travail est reconnu à sa juste valeur alors qu'ils apprécient foncièrement l'emploi qu'ils exercent. C'est le constat qui émane d'une enquête Odoxa/Dentsu Aegis Network pour Franceinfo*. En effet, de manière générale, les Français en emploi sont satisfaits (72%) de leur travail, des relations avec leurs collègues (88%), leurs supérieurs (72%) et leur direction (64%).


Toutefois, toujours selon cette étude, si 84% d'entre eux ont le sentiment de faire un travail "utile", seuls 49% estiment que leur travail est "reconnu à sa juste valeur". Et 59% ne considèrent pas avoir des "perspectives d'évolution motivantes".

Le stress au travail, peu pris en compte

Autre mécontentement exprimé à travers ce sondage : la prise en compte du stress au travail et des risques psychosociaux est jugée "insatisfaisante" voire "inexistante" par 61% des personnes qui travaillent. Les deux tiers des Français (67%) actuellement en emploi pensent qu'il leur serait difficile de retrouver un emploi équivalent s'ils perdaient le leur, alors qu'une majorité d'entre eux (75%) a le sentiment de disposer de "compétences spécifiques et d'une expertise recherchée sur le marché de l'emploi". Autre enseignement de cette enquête, seul un Français sur cinq (21%) conseillerait à un jeune de travailler toute sa vie dans la même entreprise. 


*Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 1.016 Français en emploi (méthode des quotas), interrogés par internet du 3 au 5 avril 2018.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter