Combien coûte vraiment le co-working ?

Combien coûte vraiment le co-working ?

COACHING
DirectLCI
PARTAGE – En l’espace de quelques années, le co-working a révolutionné la manière de travailler faisant émerger une nouvelle génération d’entrepreneurs. Cette révolution est portée par le partage, un principe fondamental. Aujourd’hui, ces espaces pullulent à Paris, et dans le monde entier, avec des formules plus ou moins attractives. Mais combien coûte ce service ?

Pour comprendre l’esprit co-working, nous nous sommes rendus dans le 9ème arrondissement de Paris, au cœur de la capitale. Un hôtel particulier – ancienne maison close – accueille aujourd’hui quelques 150 personnes, des "co-workers". Ensemble, ils se répartissent 1000 m² : des salles de réunion, un studio radio et même une salle de cinéma… De prime abord, cela ressemble à des open-space, à la différence qu'ici tout le monde se connaît et participe à aider son collègue. "En 2018, il y a deux façons de concevoir le co-working : le communautaire, qui est le fait d’injecter du sens dans tout ce que tu fais, et le co-working en tant qu’espace, où on retrouve des acteurs rodés, qui proposent des espaces bien fichus, mais qui restent des espaces", nous explique le co-fondateur de la communauté Remix, Anthony Gutman. 

Formule "all-inclusive"

Pour faire partie de cette famille, il faut passer l’étape de la sélection, "nous sommes les seuls à le faire en France". Et pour entretenir le lien, 400 événements sur l’ensemble des quatre sites (8e, 10e, 3e, 3e) sont organisés sur l’année. On imagine la facture salée avec tous ces services. "La formule proposée est all-inclusive (…) Il y a une chose désastreuse qui est de facturer les gens à la carte", se désole l’entrepreneur. Selon que le client choisi de travailler dans un open-space ou dans un bureau privé, les tarifs, hors taxes, sont compris entre 320 et 470 euros par mois. "La TVA est la seule taxe qui vient se greffer", nous assure-t-on.


À ce prix-là, le co-worker peut accéder à l’ensemble des commodités et des sites parisiens, 24h/24 et 7j/7. Chaque personne dispose également de 16 crédits (16 heures) de salle de réunion, renouvelés chaque mois. Seule contre-partie, les abonnements "se font au minimum au mois avec un engagement de deux mois au début (…) c’est le minimum pour connaître les gens", se justifie Anthony.

Du premium au low-cost

Cette formule en est une parmi tant d’autres. Les tarifs de co-working aujourd’hui varient en fonction de la zone géographique et des prestations proposées, du premium au strict minimum. Selon nos recherches, certaines plateformes n’hésitent pas à inclure, par exemple, une salle de fitness ou un restaurant. The Bureau fixe son tarif à 425 euros (HT)/ mois pour la formule "itinérant", dans le 8e arrondissement de la capitale. Ce prix n’inclut pas le casier (30 euros HT/ mois) et la place de parking (300 euros HT/ mois).

 

Certains au contraire vont préférer jouer la carte de la flexibilité. Tarifaire et géographique. OfficeRiders - présenté comme le "Airbnb des espaces de travail" par son co-fondateur, Florian Delfier - peut vous dégoter un poste de co-working à partir de 5 euros la journée. À ce prix-là, vous disposerez d’un bureau et d’une connexion wifi dans une maison de banlieue parisienne avec jardin. Quant à la caution, elle est fixée à 1000 euros.


La gamme au-dessus ? Elle est également proposée "en espace privé". Pour moins de 500 euros, vous trouverez des lofts ou villas. Une offre qui s'adresse aux PME et grands groupes, essentiellement, "pour booster la créativité", entre autres. Le café, c'est l'autre espace acquis à la cause du co-working. Les tarifs sont volontairement bas, 3 euros de l'heure en moyenne pour la connexion ou la consommation. Des concepts de ce type apparaissent de plus en plus à Paris.

Les hôtels s’emparent du service

Preuve de l’attractivité du secteur, les hôtels proposent désormais leurs services de co-working. Le groupe Accor avec ses hôtels Mercure, le groupe Mama Shelter et sa déclinaison Mama Works… et la liste s’allonge de mois en mois. La chaîne Bob en a même fait son principal atout : "hôtel & coworking". Lancé en octobre 2017 dans le quartier de Montparnasse, le service propose différentes formules : à l’heure (6 euros), à la demi-journée (15 euros) à la journée (25 euros).


Pour ce prix-là vous aurez le droit aux boissons chaudes à volonté et au wifi. Le pass journée donne le droit au hammam. Pour 15 euros supplémentaires, vous serez accueilli par un petit déjeuner servi entre 7h et 11h. L’idée est de "rentabiliser", ne s’en cache pas le directeur d’exploitation, Thomas Cherubini. Mais c’est aussi l’occasion de "faire vivre les espaces la journée, de créer une émulsion" entre les clients de l’hôtel et les co-workers. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter