VIDÉO - Les règles de base pour ne pas devenir un mauvais manager

COACHING
DirectLCI
MANAGEMENT - Quand on est manager, il n'est pas toujours évident de trouver l'équilibre entre l'autorité nécessaire au poste et l'écoute à accorder à son équipe. LCI a demandé conseil à des spécialistes pour s'assurer de ne pas manquer d'indulgence avec ses collaborateurs.

Ça y est, vous avez atteint ce poste dont vous avez tant rêvé après des années de dur labeur, vous êtes manager ! Vous voici à la tête d'une équipe de plusieurs salariés et parfois vous ne savez pas trop comment vous y prendre pour vous imposer tout en maintenant un climat propice à la cohésion et à la réussite de vos collaborateurs. 


En effet, quand on occupe un poste à haute responsabilité, on se retrouve souvent soumis à un stress important, que l'on peut répercuter, sans forcément s'en rendre compte, sur son équipe. Alexandre Pachulski, cofondateur de Talensoft et auteur du blog Les talents d'Alex sur l'évolution des ressources humaines, et Cécile Simorre, coach et formatrice en entreprise, nous donnent les règles de base pour maintenir une bonne cohésion d'équipe.

Ne cédez pas à la pression

Première étape : détendez-vous ! Certes plus facile à dire qu'à faire, mais un bon chef est celui qui ne se laisse pas dépasser et qui reste serein car c'est là toute la difficulté. Comme l'explique Alexandre Pachulski "un manager se comporte mal avec ses équipes le plus souvent quand il est sous pression face à ses dirigeants et dans le cadre de l'entreprise elle-même, c'est là qu'il dérape". 


Alors pour ne pas installer ce climat révolu "où le job de manager, était de presque 'fouetter' ses collaborateurs pour être sûr qu'ils soient assez productifs", souligne notre spécialiste, il faut permettre à votre équipe d'évoluer dans "une certaine décontraction et une bienveillance". Pour cela, prenez du recul, envisagez des objectifs clairs et précis qui sont réalisables. Votre succès passera par l'image que vous renverrez à votre équipe : celle de quelqu'un maître de la situation.

Observez-vous

Vous l'avez compris, la clé de tout ce processus est bien sûr la confiance ! "C'est une question d'assurance personnelle, quand on a confiance en soi, on n'a pas besoin de s'imposer", affirme Cécile Simorre.  Bien sûr, ce n'est pas toujours facile quand vos prises de fonctions sont récentes, il faut que vous trouviez votre place et c'est par ailleurs "encore plus difficile quand on est issu de la même équipe parce qu'il faut prendre une distance qui est énorme", estime notre coach. 


Pour y arriver, la première étape c'est de savoir "s'observer" et de regarder ses réactions face aux situations qui sont parfois imprévisibles au travail. Analysez a posteriori la manière dont vous avez géré l'événement.

Allez chercher du feedback

L'élément incontournable d'un bon management est la communication avec vos collaborateurs. C'est à vous d'aller chercher un retour de leur part pour savoir ce dont ils ont besoin, les accompagner lorsqu'ils sont en difficulté mais aussi leur demander la relation qu'ils souhaitent entretenir avec vous. En d'autres termes il faut "pouvoir se dire les choses et les entendre aussi". 

En vidéo

VIDÉO - Manager, pouvez-vous être ami sur Facebook avec vos salariés ?

Donnez le droit à l'erreur

Pour ne pas devenir comme Meryl Streep dans Le diable s'habille en Prada, il faut certes encadrer mais sans prendre l'ascendant sur les autres, donner envie et surtout savoir gérer les talents de chacun de vos collaborateurs : "Un manager moderne aujourd'hui c'est celui qui orchestre et qui met en musique les compétences pour la réussite de l'équipe, pour la performance de l'entreprise", affirme Cécile Simorre.


Pour cela il vous faut accorder le droit à l'erreur à vos salariés et ne pas avoir peur de l'échec. Selon Alexandre Pachulski, le manager "va permettre à ses employés de prendre des risques en prenant des paris, des challenges auxquels ils n'ont jamais été confrontés et lui doit suffisamment les booster et les motiver pour que chacun pense qu’il va pouvoir réussir". Enfin comme le soutien le cofondateur de Talentsoft, il ne faut pas hésiter à dire : "Ce n'est pas grave, tu t'es planté ce coup-là, mais la prochaine fois si tu fais cela, tu réussiras".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter