Vie de bureau : vous voulez briller en réunion ? Voici comment faire

Vie de bureau : vous voulez briller en réunion ? Voici comment faire

ENTREPRISES
DirectLCI
TACTIQUE - Si l'on s'en tient aux résultats obtenus, beaucoup de réunions sont inutiles. Pourtant, ces temps communs de réflexion sont l'une des rares occasions de pouvoir briller et de se faire mousser en public. Ex-salariée de Google, Sarah Cooper a réuni dans son livre satyrique "100 trucs infaillibles pour avoir l'air intelligent en réunion". LCI vous a sélectionné les meilleurs d'entre eux.

Elles arrivent dans nos boîtes mail par pelletées. Les invitations aux brainstormings, points hebdomadaires, prévisions et autres réunions en tout genre... Au point que les Français y passent en moyenne, selon une étude OpinionWay, 4,5 heures par semaine et plus du double (9 heures) pour les cadres. Barbant, non ? Surtout que ces temps de réflexion commune semblent loin d'être systématiquement utiles et efficaces : un quart des salariés estime sa présence injustifiée et près de 20% déplore qu'il n'y ait "pas d'ordre du jour".


Malgré tout, quel meilleur moment, selon l'ancienne salariée de Yahoo! et Google Sarah Cooper, pour "briller en public" et prouver son "leadership" ? Auteure du blog à succès The Cooper Review, portant un regard satyrique sur le monde du travail, elle a sorti en février un guide de survie : 100 trucs infaillibles pour avoir l'air intelligent en réunion. Feuilletant les pages de ce livre humoristique et décalé, LCI a sélectionné pour vous quelques-uns des comportements les plus osés à adopter pour sortir du lot (et peut-être même de l'ennui).

Un salarié si généreux

Tout commence quelques minutes avant la réunion. A l'approche de votre rendez-vous, tâtez le terrain et envoyez un texto pour demander si la réunion est toujours bien nécessaire. En plus d'éviter éventuellement une réunion inutile, ce message culotté donnera l’impression que vous avez mieux à faire. C'est que vous avez tellement de boulot ! Si la réunion est confirmée, ne faites pas grise mine et profitez-en pour expérimenter les conseils de Sarah Cooper.


Installez-vous en avance dans la salle avec votre ordinateur et commencez à lire vos mails. Lorsque votre collègue vous rejoindra, "il aura l’impression d’entrer dans votre bureau", explique Sarah Cooper. Accueillez-le tout en lui signifiant que vous devez terminer ce que vous êtes en train de faire avant de vous consacrer à lui. Intimidant, non ?


Une fois que tout le monde est installé, osez tout mettre en suspens en vous assurant que personne n’ait besoin de rien. Café ? Encas ? Et quittez la pièce. Prenez tout votre temps - car tout vient à point à qui sait attendre - et revenez les bras chargés de victuailles, même si personne n’a rien demandé. A ce moment-là, vous devriez éprouver un sentiment de bien-être en vous disant que vous êtes vraiment quelqu'un de généreux. Les autres le penseront sûrement aussi en sirotant leur boisson ou en croquant dans leur barre chocolatée.


Prenez ensuite fièrement place à côté de la personne qui dirige la réunion, comme si vous la codirigiez. Eh bien quoi ? Vous êtes tout de même un élément essentiel de cette réunion, non ? N'hésitez pas non plus, de temps à autre, à vous asseoir sur le coin de la table, histoire de vous imposer un peu plus.

Attribuez-vous le mérite des autres

La réunion enfin lancée, ne relâchez surtout pas vos efforts et testez un grand classique : sans pour autant avoir l'air d'un perroquet, appliquez-vous à répéter ponctuellement et de façon très lente les propos qui sortent de la bouche de l’un de vos brillants collègues. Tout le mérite vous en sera ainsi attribué dans la tête des autres participants. Si quelqu’un a une bonne idée, redirigez la lumière sur vous en rétorquant que vous y aviez déjà pensé il y a des années. Si, si ! 


Si vous voulez pousser un peu plus le bouchon, affirmez-vous en interrompant la présentation d'un collègue pour faire savoir que ce qu'il va dire est très important, avant de lui demander de poursuivre. Nul doute alors que c'est bien vous qui avez en main les rênes de cette réunion. Mais nul ne semble plus au fait que celui qui prend des notes. Tout au long du brainstorming, hochez donc continuellement la tête en faisant courir votre stylo dans votre calepin. "Prenez des notes, c’est-à-dire écrivez au pif un mot de chaque phrase que vous entendez", précise Sarah Cooper. Oui, il ne faut pas trop vous fatiguer non plus... Tout est dans l'apparence !


Lorsque, las d'écouter les autres, vous finissez par prendre la parole, continuez de vous imposer en roulant des mécaniques. Ainsi, après une courte pause dans votre allocution, demandez si vous pouvez continuer. Cela mettra instantanément "les membres de votre auditoire dans la peau des élèves d’une classe de maternelle à l’heure du conte", explique Sarah Cooper. N’hésitez pas non plus à dessiner des schémas plus qu’approximatifs sur le tableau. "A peine aurez-vous reposé votre feutre que vos collègues ergoteront sur le nom des ensembles [du schéma, ndlr] et la taille des cercles. A ce stade, vous pourrez vous renfoncer dans votre siège et reprendre votre partie de Candy Crush."

"Envoyé de mon téléphone"

Enfin, pour asseoir votre image de salarié overbooké, quittez la pièce en prétextant un coup de fil très important. Lorsque vous refaites votre apparition, demandez à ce que l'on vérifie que le timing est bien tenu. C'est que le temps presse ! Et puis..."essayer d’écourter une réunion vous fera toujours passer pour un héros", assure l'auteure du livre.


Après la réunion, imposez-vous de nouveau comme le leader en écrivant un courriel pour remercier tous les participants d'avoir participé, à l'organisateur d'avoir organisé et au preneur de notes d'avoir pris des notes. Assurez-vous bien, avant de l'envoyer d'utiliser la signature "Envoyé de mon téléphone" même lorsque cela n'est pas vrai... On est très occupé, ou on ne l'est pas ! Vous avez l'impression d'en faire trop ?  Mais la notoriété n'a pas de prix, voyons.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter