Alix Dardennes, lauréate du Prix Jeunes pour l'environnement EpE 2021 : aider les agriculteurs à financer leur exploitation

Alix Dardennes au centre lors de la remise des Prix du Prix Jeunes pour l'environnement EPE/LCI 2021

ENTRETIEN - Jeudi 24 juin, le Prix Jeunes pour l'environnement 2021, organisé par l’association Entreprises pour l’Environnement (EpE) dont LCI est partenaire, a été décerné à Alix Dardennes. Son projet, "de l’épargne citoyenne à l’agro écologie : le rôle central des banques innovantes dans l’accélération de la transition", propose de solliciter l’épargne de particuliers pour aider les agriculteurs à financer leur exploitation. Explications.

"La finance, accélérateur de la transition écologique : comment les acteurs financiers peuvent-ils influencer leurs parties prenantes ?" La thématique de la 16e édition du prix Entreprises pour l’environnement (EpE) n’avait rien d’évident. Comment redistribuer un maximum de capitaux vers des objectifs bas carbone, du soutien aux écosystèmes, des outils favorisant la transition énergétique ou des projets écologiques ? 40 dossiers représentant des jeunes de tout horizon ont tenté de répondre à cette question. En jeu, quatre prix de plusieurs milliers d’euros remis par autant de sponsors spécialistes du sujet : BNP Paribas, Crédit Mutuel Alliance Fédérale, Amundi et Actu-Environnement.

Résultat, le projet d’Alix Dardennes visant à aider les agriculteurs à acheter leur exploitation a largement emporté les suffrages du jury d’une trentaine de spécialistes, présidé par Anne-Catherine Husson-Traore, Directrice générale de Novethic. Le constat reste, en effet, assez sombre : en moyenne, 200 fermes disparaissent chaque semaine en France et la génération d’agriculteurs ne parvient pas à se renouveler. Une des principales raisons reste le prix des terres qui a doublé entre 1997 et 2015. Les personnes non-issues du milieu agricole n’ont pas les fonds pour s’installer et les banques ne leur font pas vraiment confiance (rentabilité trop incertaine). Alix, récemment diplômée d’un master en finance à Sciences Po, propose de mobiliser l’épargne des Français pour aider les agriculteurs : selon la Banque de France, 756 milliards d’euros dorment dans les comptes bancaires des Français.

Toute l'info sur

Prix Jeunes pour l'Environnement EpE LCI

"L’objectif est de permettre aux particuliers de redonner du sens à leur épargne en finançant des projets qui vont protéger la biodiversité"

Depuis quand vous intéressez-vous à la protection de l’environnement ?

Alix Dardennes : Ma mère me sensibilise à la protection de la planète depuis que je suis toute petite. Chez elle, je suis retombé récemment sur un carnet de petites histoires : l’une raconte qu’une sirène mange un déchet et meurt rapidement après. J'ai toujours su que je voulais travailler dans le domaine de l’environnement. Difficile de savoir où et comment, mais je cherchais un secteur porteur. Aujourd’hui, on sait comment régler plein de problèmes liés au réchauffement climatique ou à la biodiversité, mais les financements manquent. J’ai donc choisi de me tourner vers la finance et son encadrement : je pense que c’est la régulation qui peut faire évoluer la finance vers des projets écologiques. Je place l’énergie et l’agriculture au centre des problématiques. L’extinction de masse arrive et la situation me paraît dramatique.

Pour agir, vous proposez d’aider les agriculteurs à financer leur exploitation. Pourquoi ?

A.D. : Lors d’un travail à Sciences Po, "incubateur des politiques publiques", je me suis rendu compte qu’il fallait accompagner les agriculteurs. D’ici 2025, 50 % des agriculteurs prendront leur retraite. Beaucoup de nouveaux exploitants non-issus du milieu agricole reprendront des fermes. Or, ils seront confrontés à beaucoup de pénibilité, toucheront de très faibles revenus et la concentration des terres dans les mains de quelques-uns ne favorisera pas la reconversion des terres vers du biologique sans pesticide. Sans revenus suffisants, les nouveaux agriculteurs n’ont pas accès aux crédits bancaires et ont beaucoup de difficultés à s’installer. Notons enfin que c’est en vendant leurs terres que les agriculteurs financent leur retraite.

Comment les aider ?

A.D. : Aujourd’hui, il n’existe pas de fonds spécialisés dans l'agro écologie. L’objectif est de permettre aux particuliers de redonner du sens à leur épargne en finançant des projets qui vont protéger la biodiversité, assurer l’autosuffisance alimentaire, préserver les paysages et créer des emplois. Concrètement, l’épargne collectée sert d’avance à l’agriculteur porteur de son projet agro écologique souhaitant acquérir un terrain. Une fois le projet validé, la banque se porte acquéreur du bien. L’agriculteur occupant l’exploitation loue ensuite le terrain à la banque sous forme de leasing. À la fin de la période de remboursement, l’agriculteur pourra acquérir le terrain moyennant une somme résiduelle.

Que vous apporte ce prix ?

A.D. : Beaucoup d’espoir. Il me donne envie de continuer en démarchant les banques et les agriculteurs, le ministère de l’Agriculture, les associations partenaires comme Terre de liens, par exemple, pour les mobiliser.

Lire aussi

Alix Dardennes s’est donc vu remettre un chèque de 8 000 euros de la part du partenaire BNP Paribas. Lors de la remise des prix, trois autres projets ont été distingués : "Une boucle vertueuse pour l’agriculture de demain" de Stan Muraczewski a décroché le deuxième prix (5 000 euros de la part du partenaire Crédit Mutuel Alliance Fédérale), "RoxHan" (plateforme pour optimiser le financement des travaux de rénovation énergétique) de Faïçal Bouafia le troisième (3 000 euros de la part du partenaire Amundi), tandis que l’application "L'investissement participatif bancaire écologique » de Marjorie Garcia a reçu le quatrième prix (1 000 euros de la part du partenaire Actu-Environnement).

Cliquez sur les liens pour en savoir plus sur Entreprises pour l’Environnement et le Prix Jeunes pour l'environnement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.