Il menace de se détacher : la fonte du "glacier de l'apocalypse" fait craindre le pire

Les points d'ancrage du glacier Thwaites sont fragilisés par des courants d'eau chaude.

CATASTROPHE - La stabilité du glacier Thwaites, en Antarctique, est menacée par des flux d'eau chaude circulant par les canaux sous-marins. Sa fonte s'accélère, ce qui fragilise sa structure. S'il se désagrège, il pourrait provoquer une montée des eaux du globe, de 65 cm à 1,80 m.

Il est surnommé "Doomsday Glacier". En Antarctique, le glacier Thwaites, aussi appelé le "glacier de l'apocalypse" en raison de sa superficie (192.000 km², presque aussi grand que la Grande-Bretagne), menace de se décrocher. Une étude, publiée le 9 avril par une équipe de l'International Thwaites Glacier Collaboration (ITGC), le projet de recherche le plus ambitieux sur le continent polaire, a mis en évidence qu'une grande quantité d'eau chaude atteignait le glacier par les canaux sous-marins. Cette découverte, réalisée avec un robot sous-marin, interroge sur la vitesse de la fonte et la stabilité de la structure de glace.

"Les années à venir seront cruciales. Elles détermineront ce qui arrivera au glacier", a déclaré au Guardian Anna Wåhlin, professeur d'océanographie à l'université de Göteborg qui a dirigé l'étude sur le glacier Thwaites. Les résultats, recueillis sur place, suggèrent que le sort du glacier et de la calotte glaciaire de l'ouest de l'Antarctique serait scellé dans les deux à cinq prochaines années. L'eau relativement chaude de l'océan profond accélère leur fonte. Si la situation perdure, ces courants d'eau chaude pourraient menacer les "points d'épinglage", sorte de piliers sur lesquels repose le géant de glace. 

Conséquences dramatiques

"Il se pourrait que tout s'effondre" si les point d'ancrage cèdent, a ajouté Anna Wåhlin. "Ce qui se passe dans l'ouest de l'Antarctique est d'une grande importance sociétale", a souligné le Dr. Robert Larter, géophysicien du British Antarctic Survey et chercheur de l'ITGC. "C'est la plus grande incertitude quant à l'élévation future du niveau de la mer." 

Lire aussi

De fait, ce scénario du pire envisagé par les scientifiques aurait des conséquences dramatiques. À l'heure actuelle, le glacier Thwaites serait à lui seul à l'origine de 4% de l'élévation actuelle du niveau de la mer. Mesurant plus d'un kilomètre de profondeur, il contiendrait suffisamment d'eau pour élever le niveau des océans de 65 centimètres. De nombreuses villes côtières seraient alors en péril.

"Une clé de voûte pour les autres glaciers qui l'entourent"

Son effondrement, dans des proportions difficiles à évaluer, pourrait même avoir avec des effets d'entraînement pour d'autres glaciers de la région. 

"C'est une clé de voûte pour les autres glaciers qui l'entourent en Antarctique occidental. Si vous l'enlevez, d'autres glaces commenceront également à s'écouler dans l'océan", avait averti Paul Cutler, directeur du programme de glaciologie antarctique à l'America National Science Foundation, dans les pages du Financial Times en juillet 2020. Ce phénomène en chaîne redouté provoquerait une élévation du niveau de la mer pouvant atteindre jusqu'à 1,80 mètre. 

En vidéo

Fonte des glaciers : une situation déjà critique

Partout dans le monde, les glaciers fondent sous l'effet du réchauffement climatique. L'Antarctique occidental a été l'un des endroits, où son impact a été le plus rapide au cours des 30 dernières années. Depuis 2000, il a perdu plus d'une tonne de glace. Pour ses raisons, le glacier Thwaites fait l'objet d'une surveillance accrue. 

"Personne ne sait comment il va réagir au réchauffement persistant - nous ne le savons pas parce que dans l'histoire de l'humanité, nous n'avons jamais vu cela se produire", a indiqué Robert Larter. "Nous essayons de toutes les manières possibles de comprendre ce qui va se passer."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - Tensions à Jérusalem, frappes sur la bande de Gaza : Washington condamne "une escalade inacceptable"

Mort de Michel Fourniret : "Il était incapable de donner des informations", réagit le père d'Estelle Mouzin

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.