Pourquoi des pêcheurs français se mobilisent contre les projets de parcs éoliens

Une quarantaine de bateaux de pêche principalement de Normandie se sont rassemblés dans le port du Havre (Seine-Maritime) ce vendredi matin pour manifester contre les projets de parcs éoliens.

CLIMAT - Plusieurs rassemblements étaient organisés ces derniers jours contre l'installation d'éoliennes au large des côtes françaises. Les pêcheurs et associations s'inquiètent des conséquences de ces projets sur la biodiversité.

Ils étaient plusieurs dizaines de pêcheurs à manifester à Dunkerque ce samedi 25 septembre au matin, mobilisés contre un vaste projet d'éoliennes qui devrait voir le jour au large du littoral. À l'origine de cette manifestation, le collectif Vent debout 59, créé en décembre 2020 par des habitants ayant assisté à des réunions de débat publiques expliquant le projet de parc éolien. "Nous sommes contre ce projet industriel colonialiste et nous prônons le mix énergétique local en circuit court", a expliqué sur son site le collectif qui souhaite "informer les habitants et demander un référendum sur le projet." 

Avec l'installation de 46 éoliennes au large des côtes, les opposants au projet craignent "une atteinte grave à la biodiversité", et notamment des risques pour les oiseaux migrateurs qui passent à cet endroit et la faune sous-marine. 

Véhicules bloqués et poissons déversés

Les Dunkerquois ne sont pas les seuls à s'inquiéter de l'installation de parcs éoliens. Vendredi, c’est au Havre et à Cherbourg que près de 400 pêcheurs ont manifesté, selon les chiffres de la police. "À bas les éoliennes", "marins-pêcheurs en colère", ont crié les pêcheurs au Havre. À Cherbourg, ils ont bloqué la sortie des véhicules d'un ferry et déversé des poissons devant l'entrée d'un comité local des pêches, selon l'AFP. 

Lire aussi

Si les pêcheurs sont inquiets, c'est qu'ils ont déjà constaté les effets de l'installation de certaines éoliennes. "Depuis 15 ans, ils ont mis des éoliennes dans la mer du Nord, y'a plus un poisson. C'est pour ça que l'hiver les Hollandais viennent pêcher chez nous", a expliqué à l'AFP Franck Rutten, un pêcheur havrais. Les éoliennes "esquintent le milieu", a estimé un adhérent CFTC qui a raconté être allé sur un parc éolien offshore en Angleterre et être "en contact avec nos collègues belges allemands et hollandais".

Plusieurs associations, comme Sea Shepherd France et Robin des bois, ont aussi fait le déplacement pour "défendre la vie marine qui va être mise à mal par les éoliennes", a expliqué la présidente de Sea Shepherd, Lamya Essemlali.

Car contrairement à certains pays européens comme le Royaume-Uni, l'Allemagne ou le Danemark, aucun parc éolien n'a encore été installé au large des côtes françaises. Mais la situation pourrait rapidement évoluer, car huit projets sont en cours, dont quatre au large de la Normandie. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.