Qu'est-ce que ce Congrès mondial de l'UICN, lancé par Emmanuel Macron, ce vendredi ?

Le congrès mondial de la nature doit se tenir à Marseille du 3 au 11 septembre 2021.

ÉVÉNEMENT - Le Congrès mondial de la biodiversité s’ouvre à Marseille et a l'ambition de jouer un rôle important dans les négociations avant la COP15, prévue en 2022 en Chine. Ce sommet est inauguré par Emmanuel Macron, présent depuis trois jours dans la cité phocéenne.

C’est un événement mondial qui était attendu depuis un an par bon nombre d’ONG environnementales. Reporté par deux fois à cause de la pandémie, le congrès de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) s’ouvre ce vendredi 3 septembre à Marseille pour durer jusqu’au samedi 11 septembre. Il doit rassembler en format "hybride" 5000 participants, dont 3600 à Marseille et contre 15.000 attendus initialement. Y figurent des scientifiques, des ONG, des représentants des peuples autochtones, des responsables politiques, des chefs d’entreprises mais aussi des membres de la société civile. 

En visite dans la cité phocéenne depuis mercredi 1er septembre, Emmanuel Macron va d’ailleurs répondre présent à l’inauguration du congrès de la nature, où il prononcera un discours ce vendredi à 17h. Organisé pour la première fois en France, le congrès de l’UICN se tient habituellement dans les quatre ans et fait office d’espace de négociations à l’approche des grands rendez-vous -comme la Conférence des Parties (COP) sur le climat. Cette année, il doit servir d’antichambre des futures dates importantes dans le domaine de la protection de l’environnement : la COP26 de Glasgow, en Écosse, fin 2021 et la COP15 de Kunming, en Chine, en 2022.

Une liste rouge des espèces menacées

L’UICN est, à ce jour, la plus grande organisation de protection de la nature. Fondée en 1948 à Fontainebleau, cette ONG s’appuie sur plus de 1000 membres de 148 pays, dont une centaine d’États, pour mener à bien sa mission, décrite telle quelle : "Influer sur les sociétés du monde entier, les encourager et les aider pour qu’elles conservent l’intégrité et la diversité de la nature et veillent à ce que toute utilisation des ressources naturelles soit équitable et écologiquement durable". En résumé, l’ONG tente de donner l’impulsion pour la défense d’une planète malmenée depuis des siècles par l’activité humaine.

En réalité, on la connait surtout pour sa liste rouge mondiale des espèces menacées, qu’elle actualise régulièrement et qu’elle compte d’ailleurs mettre à jour à l’occasion du Congrès de Marseille. Dans sa dernière édition, cette liste rouge dénombrait 37.480 espèces menacées sur les 134.425 espèces étudiées. 

Lire aussi

Lors de ce congrès mondial de huit jours, l’UICN doit également voter une série de motions proposées par de ses membres et notamment une déclaration finale portant sur "la place de la nature dans les plans de relance économique post-Covid" ou encore dans "la lutte contre le changement climatique". Nouveauté de cette édition, les représentants des peuples autochtones pourront prendre part au vote. La participation des pays en voie de développement sera quant à elle réduite, faute d’une couverture vaccinale suffisante.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Soldat tué au Mali : le caporal-chef Maxime Blasco, un militaire de 34 ans au parcours "admirable"

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

Global Citizen Live : tout ce qu’il faut savoir sur le concert événement diffusé samedi sur TMC

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.