Les énergies renouvelables créent-elles trois fois plus d'emplois que le nucléaire ?

Yannick Jadot a assuré ce mercredi que les énergies renouvelables permettaient de créer trois fois plus d’emplois que le nucléaire. Nous avons passé son argument au crible.

TRAVAIL - Pour défendre un passage aux énergies renouvelables, Yannick Jadot a affirmé, ce mercredi sur LCI, que ce secteur d'activité permettait de créer "trois fois plus d'emplois que le nucléaire". C'est globalement vrai, bien qu'il soit difficile de quantifier cet ordre de grandeur.

C'est l'une des questions cruciales pour tout programme écologique qui se respecte : comment le financer ? Alors, pour défendre l'investissement dans les énergies renouvelables, Yannick Jadot a tenu à rappeler, ce mercredi 22 septembre sur LCI, que ce secteur permettait de créer "beaucoup, beaucoup d'emplois". Très précisément, le candidat à la primaire des écologistes a affirmé que "pour un emploi dans le nucléaire, on a trois emplois dans les énergies renouvelables". Qu'en est-il réellement ?

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Un rapport fait référence en la matière. Il s'agit des travaux réalisés par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en 2012 au sujet de la "croissance verte". Dans ces pages, elle compare le nombre d'emplois d'une durée d'un an et à plein-temps nécessaires afin de produire 100 gigawattheures (GWh) en un an dans chaque filière. Et le constat est sans appel. Il faut créer 14 postes dans le nucléaire, contre 87 dans le photovoltaïque, et 17 dans l'éolien. Soit, près de six fois plus pour le solaire et un peu plus pour l'éolien que pour le nucléaire.

Ceci étant, cette étude possède plusieurs limites. Tout d'abord, il s'agit d'observations qui datent de près de dix ans, et qui s'appuient sur des chiffres encore plus anciens, qui remontent à un rapport de 2010. Or, depuis, les coûts de production dans les énergies renouvelables ont fortement baissé. 

Ajoutons surtout qu'il s’agit des chiffres à l'échelle mondiale. Or, on ne peut comparer un pays comme la France avec des concurrents asiatiques, chaque pays ne produisant pas les énergies de la même manière, ni dans des quantités similaires. Automatiquement, cela ne génère pas le même nombre d'emplois. Ainsi, les quatre pays qui emploient le plus dans les énergies renouvelables sont la Chine, le Brésil, les États-Unis, l'Inde, l'Allemagne et enfin le Japon. À eux seuls, ils représentent plus de 70% de la totalité des emplois dans ce secteur à l'échelle planétaire. La Chine représente quant à elle 44% de tous les emplois liés à l'énergie éolienne, selon les dernières données de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA).

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - Primaire écolo : Qui sont les deux finalistes ?

Alors, quid de la France ? Sur ce seul marché, deux études existent, mais aucune d'entre elles ne chiffre l'avantage des énergies renouvelables comme l'a fait le candidat à la présidentielle. Le premier est un rapport de 2013 qui porte sur "l'effet net sur l'emploi de la transition énergétique en France". Il a voulu évaluer ce qu'une baisse de 30% des émissions de CO2 avant 2020 provoquerait sur le marché de l'emploi. Selon les conclusions des chercheurs du Centre International de Recherches sur l'Environnement et le Développement (CIRED), un tel scénario aurait permis une création d'environ 630.000 postes équivalent temps-plein en 2030, dont 316.000 emplois directs et indirects créés dans les énergies renouvelables. Au contraire, 138.000 emplois directs et indirects seraient détruits dans la filière énergétique, qui comprend l'électricité, le gaz, les produits pétroliers et le charbon. Impossible cependant de connaître la part exacte du nucléaire dans la "destruction" de ces emplois. 

Le deuxième rapport a quant à lui été publié par l'Agence de la transition écologique (Ademe). Dans un document intitulé "Marchés, emplois et enjeu énergétique des activités liées à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables", l'agence notait, elle aussi, qu'on pouvait obtenir la création de 610.000 emplois via la transition énergétique. Mais là encore, aucune précision sur la part des énergies renouvelables comparées à celle sur le nucléaire. 

Les énergies renouvelables sont créatrices d'emploi

Alors, sur quelles donnés s'appuie Yannick Jadot pour défendre ce secteur ? La seule production dans laquelle on retrouve le chiffre donné par le candidat remonte à 2007, et porte sur l'ensemble de l'Union européenne. Dans ces pages, la Confédération européenne des syndicats a voulu, elle aussi, quantifier l'impact sur le travail des mesures de réduction des émissions de CO2 prévues sur le continent à l'horizon 2030 (-25%). Or, il en ressort qu'une politique ambitieuse de réduction des émissions de gaz à effet de serre ne devrait pas amplifier le chômage au sein des États membres. Au contraire. 

Dans les conclusions, on lit en que ce scénario permettrait de créer huit millions d'emplois dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique en 2030, soit trois fois plus que dans le modèle de 2007, si rien n'avait changé. Attention, ces emplois sont à répartir sur l'ensemble du continent et prennent aussi en compte "l'efficacité énergétique", soit des travaux indirects comme l'isolation. 

Lire aussi

En conclusion, et comme le soulignait dès 2010 le Conseil d’orientation pour l'emploi, les travaux sur le sujet montrent bien "que le développement des activités vertes peut être, à des degrés divers, créateur d’emplois". Mais ceci, "sous certaines conditions". Dont une vraie politique de transition énergétique, accompagnée d'un programme de formations vers les emplois de ce nouveau secteur et la valorisation de ces métiers. Yannick Jadot a donc plutôt raison : les énergies renouvelables créent globalement plus d'emplois que le nucléaire. Cependant, il est impossible d'affirmer, comme il le fait, qu'elles en produisent "trois fois plus", tant un ordre de grandeur est difficile à quantifier.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter :  notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de précipitations en 48h : la Sicile frappée par des inondations meurtrières

Tir mortel d’Alec Baldwin : Donald Trump Jr. vend des t-shirts se moquant de l’acteur

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.