Éruption aux Canaries : quels sont ces "nuages acides" redoutés par les scientifiques ?

Éruption aux Canaries : quels sont ces "nuages acides" redoutés par les scientifiques ?

ENVIRONNEMENT - Alors que le volcan Cumbre Vieja est toujours en éruption dans les Canaries, les coulées de lave se propagent en direction de l'océan. Et font craindre aux scientifiques la création de fumées acides très toxiques pour l'homme.

L'éruption du volcan Cumbre Vieja - qui a débuté dimanche 19 septembre sur l'île de La Palma dans l'archipel des Canaries - a déjà provoqué l'évacuation de plus de 6000 habitants. Alors que les coulées de lave continuent inexorablement leur propagation et emportent tout sur leur passage, leur approche de l'océan inquiète les scientifiques et les autorités. 

En effet, le contact entre la lave et l'eau de mer, initialement prévu lundi soir mais retardé en raison du ralentissement de la coulée, pourrait provoquer des explosions de morceaux de lave, des vagues d'eau bouillante. Mais aussi et surtout l'émanation de gaz très toxiques pour l'homme, selon l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS). 

Un mélange corrosif capable d'infiltrer les poumons

"Les nuages engendrés par l'interaction eau de mer et lave sont acides" et "peuvent être dangereux si on est trop près", a expliqué Patrick Allard, le directeur de recherche CNRS à l'Institut de Géophysique du Globe de Paris à l'AFP. Ce phénomène nommé "laze", "est un mélange irritant d'acide chlorhydrique, de vapeur et de petites particules de verre volcanique capables d'entrer dans les poumons, la peau et les yeux", détaille l'USGS sur son site internet. 

En 2018 lors de l'éruption du volcan Kilauea à Hawaï, ce mélange corrosif avait provoqué la mort de deux personnes. 

Une zone de sécurité autour du point de contact

Lire aussi

Le gouvernement régional des Canaries a décrété une zone de sécurité de  "deux milles marins", interdite d'accès autour de l'endroit où est prévue l'arrivée des coulées, et a conseillé aux habitants de se couvrir le nez et la bouche à l'extérieur. 

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, présent à La Palma depuis dimanche soir, a appelé à la prudence. "Évitez de vous rapprocher du magma ou du volcan et laissez les routes le plus libres possible" pour ne pas gêner d'éventuelles évacuations, a-t-il insisté. Située à environ 2 km de la mer, la lave avance actuellement à 200 mètres par heure.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.