Est-il vrai que la France est responsable de "moins de 1% des émissions de CO2 dans le monde" ?

Est-il vrai que la France est responsable de "moins de 1% des émissions de CO2 dans le monde" ?

ENVIRONNEMENT - Pour justifier sa critique contre l'inscription du climat dans la Constitution, Brice Hortefeux a rappelé que la France était responsable de "moins de 1% des émissions de CO2 dans le monde". C'est vrai, mais à contextualiser.

C'est un argument souvent utilisé par les détracteurs d'une politique plus verte. La France ferait déjà figure de modèle dans la lutte contre le réchauffement climatique. Sur LCI, l'eurodéputé LR Brice Hortefeux a ainsi fustigé ce mercredi 17 mars les discours "culpabilisants" des défenseurs de l'environnement. Interrogé sur l'inscription de la mention climat dans l'article 1 de la Constitution, ce proche de Nicolas Sarkozy a assumé qu'il aurait voté contre "parce que cette proposition est à la fois inutile, culpabilisante et dangereuse". Principal argument pour montrer cette prétendue exemplarité du pays : "La France est responsable de moins de 1% des émissions de CO2 dans le monde."

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

La Chine, plus gros pollueur

Pour le vérifier, nous avons regardé l'étude de la société BP portant sur l'année 2019. Spécialisée dans le domaine du pétrole, cette entreprise publie chaque année les grandes données de l'énergie dans le monde. Une chose est claire. Avec 299 millions de tonnes de CO2 relâchées dans l'atmosphère cette année-là, la France représente seulement 0,9% de la totalité des émissions de la planète. Le pays est donc loin du top 10 des plus mauvais élèves.

Sans surprise, c'est la Chine qui arrive en tête du classement. Basée en grande partie sur le charbon, l'énergie la plus polluante, sa croissance économique a fait exploser ses émissions de gaz à effet de serre. Avec 9825 millions de tonnes de CO2 émises en 2019, cette pollution est responsable d'environ 29% des rejets de CO2 dans l'atmosphère. Elle est de loin la première de cette triste compétition, devant les États-Unis et l'Inde.

Comme l'a résumé Brice Hortfeux, "ce n'est pas la France qui pollue le monde". Ou en tout cas pas directement. Si les États-Unis font effectivement figure de mauvais élève, il est injuste de faire porter à la Chine et l'Inde la seule responsabilité du réchauffement climatique. Car si ces pays en plein développement polluent, c'est aussi pour des productions exportées... vers l'Europe. À l'instar de leurs usines, les pays européens ont aussi délocalisé leur pollution vers l'Asie. Ainsi, selon les chiffres de l'Insee de 2017, l'empreinte carbone réelle des Français est environ 1,7 fois plus élevée que les seules émissions nationales.

Lire aussi

Si on ne peut pas la comparer à l'Asie, quid de la France à l'échelle européenne ? Là aussi, c'est un bon élève. Au sein du continent -  à l'origine de 12% des émissions de gaz à effet de serre - l'Hexagone n'est que septième pollueur, derrière la Pologne. Le pays est de loin devancé par son voisin allemand. Une prouesse que permet notamment l'industrie nucléaire de l'Hexagone

Reste à noter que, s'il est bon de se réjouir de ces résultats, cela ne signifie pas pour autant que la population est exemplaire. Le pays fait simplement figure de pollueur "moyen". À l'origine de 1% des gaz à effet de serre, le pays représente également 1% de la population mondiale.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Covid-19 : la France va durcir ses restrictions pour les voyages dans les pays les plus touchés

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Lire et commenter