Grâce à la pandémie, la France remplit ses objectifs climatiques pour 2020

ILLUSTRATION

CLIMAT - La France a émis 364 millions de tonnes équivalent CO2, tous secteurs confondus, sur l’année 2020, selon des données encore provisoires. La loi lui accordait un plafond de 397 millions de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre.

Avec des secteurs à l’arrêt en 2020 pour cause d’épidémie, la planète s’en porte mieux. C’était l’une des attentes liées à la crise sanitaire qui se confirme aujourd’hui. Les émissions de gaz à effet de serre (GES) ont considérablement baissé en France, jusqu’à aller plus loin que l’objectif fixé par la Stratégie nationale bas carbone (SNCB), qui se donne tous les cinq ans des plafonds à ne pas dépasser chaque année. Selon des données encore prévisionnelles de l’Observatoire Climat-Énergie, qui surveille chaque année le respect des engagements climatiques et énergiques pris par le gouvernement, la France a émis 364 MtCO2e (millions de tonnes équivalent CO2), soit 8,1% en dessous de son plafond autorisé de 397 MtCO2e. 

Une baisse "en trompe-l’œil" des émissions

Tous les secteurs sont concernés par cette baisse, à l’exception de l’industrie (2,4% supérieur à l’objectif) et l’utilisation des terres (21% supérieur à l’objectif). Si ces données ne seront définitives qu’en juin prochain, les résultats provisoires sont cependant assez fiables. Sauf peut-être dans le domaine de l’agriculture, qui intègre des données plus prévisionnelles (comme les engrais azotés) que dans celui de l’énergie, selon Anne Bringault, du Réseau Action Climat (RAC) qui a créé l’Observatoire Climat-Énergie. La coordinatrice des opérations se désole d’une réduction des émissions "en trompe-l’œil", qui n’est "pas du tout le reflet des politiques actuelles". "Par chance, nous sommes pour la première fois en dessous du plafond des émissions, mais c’est complètement lié à la réduction des transports et de la production industrielle pendant la crise sanitaire. Quand vous confinez un pays, que vous n’avez plus de déplacements et que les transports représentent 30% des émissions de gaz à effet de serre, c’est normal".

Anne Bringault note d'ailleurs "un retour à la normale" des activités depuis l'été dernier, et en particulier pour les transports : "Les émissions sont reparties à la hausse avec le transport qui a repris, y compris celui de marchandises. Seule l'aviation a mis plus de temps à redémarrer". À noter que la baisse des émissions dans le secteur du bâtiment, de 14,7% par rapport à l’objectif prévu pour 2020, n'est pas une conséquence directe du Covid. "Les émissions dans le bâtiment peuvent varier d’une année sur l’autre, mais on peut se dire qu’il y a là des effets de politiques de rénovation", décrit Anne Bringault. 

Lire aussi

Dans le domaine de l’énergie, les objectifs pour l’année 2020 ont également été respectés. D’après les premières données de l'Observatoire Climat-Énergie, la consommation finale d’énergie était de 1533 TWh (térawatt-heure) en France, de 3,4% en dessous du plafond fixé par la loi à 1587 TWh. Là encore, la coordinatrice des opérations de RAC dresse un bilan en demi-teinte du respect de ces engagements : "Dans le domaine des énergies renouvelables, nous sommes encore très loin des objectifs à cause d’une série de politiques attentistes". Ainsi, la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie a été de 19% en 2020, encore un peu loin des 23% fixés par une directive européenne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.