Incendie dans le Var : 4000 hectares ravagés, 1100 pompiers déployés

Incendie dans le Var : 4000 hectares ravagés, 1100 pompiers déployés

BRASIER - Un violent incendie s'est déclenché ce lundi 16 août dans le Var. Il a brûlé 4000 hectares et n'était toujours pas fixé ce mercredi matin. Plus de 1100 pompiers, appuyés notamment par des moyens aériens, sont à pied d'œuvre.

Des conditions défavorables qui laissent craindre une aggravation de la situation. Environ 4000 hectares de forêt et de garrigues ont été brulés par l'incendie qui a débuté lundi au nord-est de Toulon, dans le Var. Les flammes ont été attisées par le mistral, selon les pompiers sur le terrain.

Le feu, qui a démarré lundi près d'une aire d'autoroute, a parcouru 6675 hectares et en a brûlé les deux tiers, selon les pompiers. Un millier d'entre eux dont beaucoup venus en renfort de toute la France, restaient à pied d'œuvre cette nuit de mardi à mercredi, avec 225 véhicules.

Lire aussi

À 6h30 ce mercredi, le feu n’était toujours pas fixé. La situation appellait toujours à la plus grande vigilance. Les importants moyens déjà déployés ont été renforcés. Les pompiers, les gendarmes, les collectivités et les services de l’État ont œuvré toute la nuit pour lutter contre l’incendie. 

70 pompiers des départements de la Drôme et de l’Ardèche sont arrivés pour renforcer le dispositif de plus de 1100 pompiers toujours mobilisés pour lutter et circonscrire le feu. En outre, 45 gendarmes ont assuré le bouclage des axes de circulation et des patrouilles ont garanti la sécurité des zones évacuées. Dès le lever du jour, d’importants moyens aériens devaient de nouveau être déployés. 

7000 personnes hébergées en centre d'accueil

Des opérations étaient également en cours ce mercredi pour rétablir les réseaux de distribution de téléphonie et d’électricité.

L’accès des secours à certains sites demeurait difficile en raison d’obstacles sur les voies. Les services départementaux ont procédé à des tronçonnages dans la nuit pour faciliter le passage des secours. Quant à la population et les vacanciers, plus de 7000 d'entre eux ont été évacués dans 15 centres d’accueil aménagés sur sept communes :  Bormes-les-Mimosas, Cavalaire, Cogolin, La Croix-Valmer, Grimaud, Le Lavandou, Sainte-Maxime.

Le président Emmanuel Macron a salué mardi sur place le "courage" des centaines de pompiers, forces de secours et élus locaux engagés dans la bataille contre les flammes. "Le pire a été évité", l'incendie n'ayant fait aucune victime à ce stade malgré sa rapidité et sa virulence, a-t-il souligné

Incendie le plus important de cet été

Cet incendie est l'un des plus importants à avoir frappé la région cet été et pourrait s'avérer aussi destructeur que celui qui a touché la montagne d'Alaric dans l'Aude fin juillet. Plus important incendie de l'été en France, celui-ci avait ravagé quelque 850 hectares au total selon le dernier bilan.

Début août 2020, un incendie avait ravagé 1000 hectares à Martigues, à l’ouest de Marseille, dans une zone très touristique. Au moins 2700 personnes, dont de nombreux touristes, avaient dû être évacuées, certaines par la mer.

Le mistral arrivé sur la Provence lundi a nourri plusieurs autres feux dans la journée, aux portes de Marseille notamment, à l'entrée du parc national des Calanques, ou dans le Var encore, vers la presqu'île de Giens. Ces deux incendies ont par contre été fixés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Soldat tué au Mali : le caporal-chef Maxime Blasco, un militaire de 34 ans au parcours "admirable"

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Origine du Covid : l'espoir d'une "avancée majeure" après une découverte de l'Institut Pasteur

Covid-19 : la situation sanitaire se dégrade en Guyane, tous les indicateurs virent au rouge

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.