Sommet climat : Biden va doubler les objectifs américains de réduction des émissions carbone

Joe Biden

JOUR DE LA TERRE - Le président américain annoncera lors du sommet pour le climat jeudi son intention de doubler les objectifs de réduction d'émissions CO2, faisant passer cet objectif à une fourchette entre 50 et 52% d'ici 2030 par rapport à 2005.

À l'approche du sommet sur le climat où Joe Biden entend faire revenir l'Amérique dans la diplomatie climatique, le président américain va revoir les objectifs de réduction d'émissions CO2, faisant passer cet objectif à une fourchette entre 50 et 52% d'ici 2030 par rapport à 2005. C'est près de deux fois l'objectif initial qui prévoyait une réduction entre 26 et 28% à l'horizon 2025. 

"Cette annonce va être faite durant le sommet des dirigeants sur le climat, afin de mettre le monde au défi de relever ses ambitions et combattre la crise climatique", a affirmé un responsable américain.

En vidéo

Sommet climat : Biden et Kerry aux manettes pour intégrer les plus grands pollueurs

Faire revenir l'Amérique dans la diplomatie climatique

Cet objectif, qui se veut ambitieux, est la contribution américaine pour espérer participer à maintenir le réchauffement mondial sous les +2°C, si possible +1,5°C, par rapport à l'ère pré-industrielle, comme le prévoit l'accord de Paris conclu en 2015. Il doit aussi permettre de tenir une autre promesse de Joe Biden, de neutralité carbone de l'économie américaine d'ici 2050, a assuré le responsable, sans toutefois détailler à ce stade les mesures secteur par secteur pour y parvenir.

Une rupture totale avec la politique climatique de son prédécesseur Donald Trump, qui avait quitté les accords de Paris, en novembre 2019. Joe Biden a rejoint dès le début de son mandat en janvier cet accord-clé international. Avec ce sommet, il veut maintenant se poser en moteur de la lutte mondiale contre le réchauffement climatique, pressant les autres grands pays pollueurs, à commencer par la Chine, d'accélérer leur propre cadence en vue de la grande conférence de l'ONU, la COP26 prévue à Glasgow, en Ecosse, à la fin de l'année.

Lire aussi

Et puisque le mouvement est lancé, le Canada a, lui aussi, réévalué ses chiffres et vise désormais une réduction de 40 à 45% de ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2005, d'ici 2030. Auparavant, l'objectif était de 30%, puis 36%. Un objectif ambitieux pour le quatrième producteur mondial de pétrole. C'est tout l'enjeu selon le Premier ministre Justin Trudeau qui assurait encore récemment "que même un pays producteur de pétrole peut avoir un plan concret".

Le Japon aussi est entré dans la danse et a annoncé ce jeudi avoir relevé son objectif de réduction des émissions de CO2 de 46% à l'horizon 2030, par rapport à leur niveau de 2013. Précédemment, cet objectif était de 26%.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - Escalade au Moyen-Orient : le Conseil de sécurité de l'ONU réduit au silence par les États-Unis

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

Mort de Michel Fourniret : "Il était incapable de donner des informations", réagit le père d'Estelle Mouzin

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.