La fédération de la pêche alerte sur l'état des rivières françaises et demande des mesures

La fédération de la pêche alerte sur l'état des rivières françaises et demande des mesures

CRI DU CŒUR - La Fédération Nationale de la Pêche en France publie un manifeste mercredi destiné à "sauver nos rivières" face, notamment, à la multiplication des sécheresses.

Face à la multiplication des sécheresses sur notre territoire, la Fédération Nationale de la Pêche en France (FNPF) lance, mercredi 30 juin, une campagne pour "sauver nos rivières". La fédération, forte de 1,5 million de titulaires d'une carte de pêche en eau douce, publie également un manifeste. D'après elle, "les pêcheurs constatent, chaque jour et sur toute la France, le manque d’eau dont souffrent les milieux aquatiques". Et de s'interroger : "Pourrons-nous encore voir des poissons nager dans nos rivières dans 50 ans ?"

Le débit des cours d'eau va diminuer drastiquement- FNPF

Car une grande partie de la France, en particulier la moitié Est, est menacée par une nouvelle sécheresse. Et l'année 2020 avait déjà connu l'été le plus sec depuis le début des mesures de Météo-France. La FNPF avertit donc que "d'ici 2070, en particulier sous l'effet des changements climatiques, le débit des cours d'eau va diminuer drastiquement, de 15% à 40%".

D'après la FNPF, la multiplication des ouvrages - 100.000 barrages, moulins ou seuils sur le territoire français - rompent la continuité des rivières et empêchent le passage des poissons, notamment les espèces migratrices. Les pêcheurs dénoncent également la disparition de nombreuses zones humides, qui contribuent à la recharge des nappes phréatiques et servent de lieux de reproduction à beaucoup d'espèces.

Lire aussi

Ils alertent également sur le gaspillage des réseaux d'eau portable et des prélèvements inadaptés à usage agricole, comme pour la culture du maïs, très consommatrice d'eau, dans des régions "bien trop sèches". Les pêcheurs réclament donc des mesures pour "une gestion de l'eau économe, concertée et équilibrée ; un recours aux solutions de stockage de l'eau localement justifié ; une politique de restauration de la continuité écologique ambitieuse et stabilisée ; une protection forte des zones humides" ainsi qu’un affichage de la volonté politique avec "la création d'un ministère de l'Eau avec des moyens (...) dédiés".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉOS - Vaccin : les réponses d'Emmanuel Macron aux questions des jeunes sur Instagram et TikTok

Vacances : à quoi ressemble un camping de luxe dans le Sud de la France ?

EN DIRECT - Troisième dose de vaccin : le gouvernement annonce un arbitrage "la semaine prochaine"

EN DIRECT - JO de Tokyo : les Bleus du volley tiennent tête à la Pologne

VIDÉO - Les vaccinés, aussi contagieux que les non-vaccinés ? Les précisions du Pr Bréchot

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.