La sécheresse sera "la prochaine pandémie", s’inquiète l’ONU

Sur cette photo d'archive prise le 4 mars 2016, un berger indien marche sur le lit du lac asséché d'Osman Sagar, plus communément appelé Gandipet, à la périphérie d'Hyderabad.

CLIMAT- À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, l'ONU a déclaré que la dégradation des terres pourrait compromettre le bien-être de 1,5 milliard de personnes.

Encore une fois, l'ONU tire la sonnette d'alarme. Mami Mizutori, représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour la réduction des risques de catastrophe, a fait état de l'urgence climatique à laquelle la planète était confrontée : "La sécheresse est sur le point de devenir la prochaine pandémie et il n'existe aucun vaccin pour la guérir. La majeure partie du monde vivra avec un stress hydrique dans les prochaines années." 

À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, l'organisation internationale appelle les pays à prendre des mesures urgentes pour la gestion de l'eau et des terres.

Dans un rapport publié jeudi, l'ONU dévoile des chiffres alarmants : au moins 1,5 milliard de personnes ont été directement touchées par la sécheresse au cours de ce siècle et le coût économique sur environ cette période a été estimé à 124 milliards de dollars (89 milliards de livres sterling). Ces données sont mises en avant par le quotidien britannique The Guardian. Alors que la Cop 26 - qui s'annonce cruciale - se tiendra en novembre prochain à Glasgow, l'ONU juge bon de faire une nouvelle piqûre de rappel sur le sujet. 

À noter que le coût réel de la sécheresse dans le monde est susceptible d'être plusieurs fois plus élevé, car ces estimations n'incluent pas une grande partie de l'impact dans les pays en développement. "Les sécheresses ont des impacts profonds, généralisés et sous-estimés sur les sociétés, les écosystèmes et les économies. Ils entraînent des coûts qui sont supportés de manière disproportionnée par les personnes les plus vulnérables", indique les travaux de l'ONU. 

Une action urgente est nécessaire- L'ONU

Sans surprise, le changement climatique est directement responsable de ce fléau. Comme le souligne le rapport, les températures augmentent, perturbant les régimes de précipitations. Conséquences : la gravité et la durée des sécheresses s'intensifient dans de nombreuses régions du monde. Alors que le scénario planétaire se dirige vers un monde plus chaud de 2˚C, "une action urgente est nécessaire", affirme l'ONU. Déjà ces derniers jours, plusieurs pays enregistrent des records de chaleur. 

Selon le site spécialisé Reporterre, les températures sont déjà très élevées au Brésil, aux Émirats arabes unis ou encore en Iran "menaçant la santé des populations, l’agriculture ou la production électrique." Il y a donc urgence, indique Mami Mizutori : "Les gens vivent avec la sécheresse depuis 5 000 ans, mais ce que nous voyons maintenant est très différent (...). Les activités humaines exacerbent la sécheresse et accroissent l'impact". Et l'ONU craint que cela menace de faire dérailler les progrès pour sortir les gens de la pauvreté.

Lire aussi

Par ailleurs, aucun pays ne semble épargné et les états développés ne font pas exception à la règle.  En mai dernier,  l’état d’urgence est déclaré dans presque toute la Californie, en raison d’une sécheresse précoce et massive. Selon les chiffres rapportés par The Guardian, "la sécheresse coûte plus de 6 milliards de dollars par an en impacts directs aux États-Unis et environ 9 milliards d'euros (7,7 milliards de livres sterling) dans l'UE, mais ceux-ci sont également susceptibles d'être gravement sous-estimés". En France, la sécheresse fait de plus en plus de dégâts. Selon France Bleu, elle représenterait "près de 700 à 900 millions d'euros par an pour les assurances. Une enveloppe qui ne cesse d'augmenter depuis 10 ans."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - Les vaccinés, aussi contagieux que les non-vaccinés ? Les précisions du Pr Bréchot

Covid-19 : la Guadeloupe reconfinée pour au moins trois semaines à partir de mercredi soir

L’Ordre des médecins s’inquiète de l’extension du pass sanitaire à l’hôpital

Nouvelle carte d'identité : trois choses à savoir sur le format désormais en vigueur

À quoi ressemble un camping de luxe dans le Sud de la France ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.