Nucléaire : "Il faut de nouveaux réacteurs, il n'y a pas d'autres solutions", selon François Bayrou

Nucléaire : "Il faut de nouveaux réacteurs, il n'y a pas d'autres solutions", selon François Bayrou

MIX ÉNERGÉTIQUE - Le haut-commissaire au plan, François Bayrou, a rendu ce mercredi une note au gouvernement concernant le devenir de la production d'électricité française. Invité de l'invité politique sur LCI, il affirme que le pays ne pourra se passer du nucléaire dans les décennies à venir.

"On peut avoir des espoirs, des rêves, mais il vaut mieux ne pas avoir d’illusions". Invité ce mercredi sur LCI, François Bayrou, contrevient aux idées de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili qui affirmait en juillet dernier étudier, parmi les alternatives "viables" au nucléaire, "la solution où on arriverait à 100% de renouvelable". Selon le haut-commissaire au Plan, qui publie ce mercredi une note intitulée "Électricité, un devoir de lucidité", il ne sera pas possible de se passer de l'atome dans les décennies à venir. Il va être auditionné ce mercredi matin par la commission au développement durable de l’Assemblée nationale.

Toute l'info sur

L'interview Politique

Le nucléaire, condition sine qua non au développement des énergies renouvelables ?

"Ce dont il faut rendre conscience, c’est que l’électricité produite en France par des centrales nucléaires, c’est la condition même pour qu’on puisse avoir des énergies renouvelables", explique François Bayrou, insistant sur le fait que le photovoltaïque et l’éolien sont des énergies intermittentes qui ne permettent pas d'assurer une continuité d'approvisionnement sur le réseau. "Si on n'avait pas le nucléaire, on serait obligés d’avoir des centrales thermiques au pétrole ou au gaz, et on augmenterait nos rejets de GES", assure-t-il. Et de conclure : "Il n’existe à mon sens et au sens des analyses que nous avons faites avec l’équipe du commissariat au Plan, aucune autre solution pour le pays que d’avoir cet équilibre : d’un côté l’énergie renouvelable développée, de l’autre de nucléaire".

Lire aussi

La construction de nouveaux réacteurs, essentielle à l'équilibre énergétique de la France ?

Alors que 14 des 58 réacteurs français doivent fermer d'ici 2035, et que la France s'est fixée cette échéance pour ramener à 50% la part du nucléaire dans sa production d'électricité, le maire de Pau considère cependant qu'il est temps de s'atteler au renouvellement du parc nucléaire. "Les réacteurs qui ont été mis en place l’ont été sur une très courte période, la plupart au début du septennat de François Mitterrand, et ils vont tous arriver en fin de vie en même temps (...) Il faut de nouveaux réacteurs, il n'y a pas d'autres solutions sauf à recommencer à émettre des gaz à effet de serre", soutient-il. Ces décisions, estime-t-il, devront être prise dans les deux ans à venir. L'exécutif, lui, a pour le moment écarté tout arbitrage avant 2023.

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Alerte enlèvement : une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

REVIVEZ - PSG-Bayern Munich (0-1) : malgré la défaite, Paris verra à nouveau les demies

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

EN DIRECT - États-Unis : Pfizer dit pouvoir livrer 10% de doses de vaccins de plus que prévu d'ici fin mai

Lire et commenter