Les violents incendies de cet été ont causé des émissions record de CO2

Cet été 2021 aura été l'un des plus dramatiques du siècle quant aux incendies. Californie, Turquie, Grèce, Algérie, Sibérie... Des millions d'hectares sont partis en fumée sur la planète.

CLIMAT - Les violents incendies, qui ont fait rage en parallèle des fortes chaleurs cet été, partout dans le monde, ont provoqué des émissions de CO2 record en juillet et en août, selon le service européen Copernicus d'observation de la Terre.

Le service d'observation de la Terre "Copernicus" pointe du doigt la responsabilité du réchauffement climatique. Les incendies déclenchés en partie par les fortes chaleurs dans de nombreux pays cet été ont provoqué des émissions record de CO2 en juillet et en août, selon le service européen. 

"Il est préoccupant que les conditions régionales plus sèches et plus chaudes -- provoquées par le réchauffement climatique -- augmentent l'inflammabilité et le risque d'incendie de la végétation. Cela a conduit à des incendies très intenses et à développement rapide", a commenté Mark Parrington, directeur scientifique chez Copernicus.

2642 mégatonnes de CO2 émises en 2 mois

Le mois de juillet a enregistré un record mondial, selon des mesures réalisées grâce aux observations satellitaires, avec 1258 mégatonnes d'émissions de CO2. Plus de la moitié est attribuée aux incendies en Amérique du Nord et en Sibérie. Au mois d'août, 1384,6 mégatonnes de CO2 ont été émises au niveau mondial. 

L'ouest de l'Amérique du Nord a été particulièrement touché, avec notamment l'incendie Dixie qui est l'un des plus importants jamais enregistrés dans l'histoire de la Californie. "Ce qui est apparu comme inhabituel, c'est le nombre d'incendies, la taille des zones dans lesquelles ils ont brûlé, leur intensité et leur persistance", a souligné Mark Parrington. 

De nombreux feux se sont également déclaré en Méditerranée, victime d'une vague de chaleur prolongée, de la Grèce à l'Italie en passant par l'Albanie, l'Espagne, ou encore la Turquie. Les données enregistrées dans ces pays ont montré une intensité quotidienne des incendies sans précédent depuis 2003.

D'autres feux attendus dans les prochaines semaines

Ces incendies ont un impact important sur la qualité de l'air des régions touchées, mais aussi au-delà. Par exemple, un panache de fumée venu d'Amérique du Nord a atteint les îles britanniques fin août avant de traverser toute l'Europe, note Copernicus.

"D'autres incendies sont attendus dans le monde entier au cours des prochaines semaines, alors que la saison des feux en Amazonie et en Amérique du Sud continue de se développer", a ajouté le directeur. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.