Transition écologique : une majorité de Français prêts à faire des efforts (sans payer plus)

Transition écologique : une majorité de Français prêts à faire des efforts (sans payer plus)

CONSCIENCE ÉCOLO - 76% des Français se disent motivés pour accentuer leurs pratiques écoresponsables mais plus de 60% ne veulent pas payer davantage pour ce faire, selon un sondage Odoxa pour Ebra.

Au lendemain d'un été rythmé par les catastrophes naturelles à travers le monde, quelle conscience écologique a la population française ? Un sondage Odoxa pour le groupe de presse Ebra tente d'y répondre ce mercredi 14 septembre. D'après les résultats glanés auprès de quelque 1500 Français*, 70% d'entre eux se disent pessimistes quant à l'avenir de la planète, menacée par le réchauffement des températures et le déclin de la biodiversité. Mais 76% font part de leur motivation pour renforcer leurs bonnes pratiques écologiques dans les mois à venir et 44% jugent que la protection de l'environnement est une priorité. 

Cadres, femmes et jeunes les plus motivés

Dans le détail, des gestes dits écoresponsables sont adoptés par une grande majorité des sondés : le tri des déchets d'abord (81%), l'utilisation de sacs de courses réutilisables (80%), la consommation de l'eau du robinet (61%) ou seulement de produits de saison (59%). Mais les pratiques pouvant avoir le plus d'impact, en raison de leur empreinte carbone plus importante, sont encore trop délaissés par les Français. Seuls 53% des Français se disent prêts à renoncer à consommer de la viande rouge et 50% à la voiture au quotidien. Seuls 43% des personnes interrogées pourraient arrêter de prendre l'avion pour voyager en France. 

Parmi les 76% de désireux de faire bouger les lignes et de faire des efforts en faveur de la lignée écologique, la plupart sont des employés (82%), des cadres (81%) tout autant que des femmes (81%), ainsi que des jeunes (80% de 25-34 ans). Mais tout cela a un coût et les Français questionnés en ont conscience. Dans ce contexte, plus de 60% d'entre eux ne souhaitent pas payer plus pour entreprendre ces efforts. D'autant qu'ils sont la même proportion à juger le soutien de l'État et des collectivités locales insuffisant en la matière. 

Lire aussi

Dans le même temps, une vaste étude internationale a mis en lumière mardi 14 septembre l'anxiété ressentie par les générations plus jeunes à l'égard de la crise climatique. 75% des plus de 10.000 jeunes de 16 à 25 ans interrogés et issus de dix pays jugent l'avenir "effrayant" et plus de 50% pensent que l'humanité est condamnée face au changement climatique, selon cette étude parue dans The Lancet Planetary Health

*Enquête réalisée pour les groupes Ebra et Suez entre le 30 juin et le 2 juillet, auprès d'un échantillon représentatif de 1.510 Français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

EN DIRECT - Plus de 200 arrestations à Melbourne lors de manifestations contre les restrictions sanitaires

Covid-19 : les experts sanitaires américains se prononcent contre une 3e dose de vaccin pour tous

Algérie : l'ancien président Abdelaziz Bouteflika est mort

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.