Catastrophes climatiques : le GIEC sonne l'alerte

Catastrophes climatiques : le GIEC sonne l'alerte

REPORTAGE - Les catastrophes naturelles devraient se multiplier et s'intensifier dans les années à venir selon le GIEC. Selon son dernier rapport, le réchauffement de la planète pourrait être de 1,5 degré en 2030, soit dix ans plus tôt que prévu.

Des incendies géants et des températures caniculaires sur le pourtour méditerranéen. En Grèce, mais aussi en Turquie, les brasiers sont hors de contrôle et même visibles depuis l'espace. Plus inquiétant encore, des méga-feux ravagent actuellement la Sibérie, peu habituée à ce genre d'épisode climatique. Cet été 2021 marque un tournant avec une multiplication et l'intensification des catastrophes naturelles. Comme lors des gigantesques inondations en Allemagne, un peu partout, le climat s'emballe.

Toute l'info sur

Le 13H

Selon le rapport du GIEC paru ce lundi matin, c'est une certitude, le réchauffement climatique en est la cause. Les concentrations de gaz à effet de serre ont encore augmenté dans l'atmosphère malgré les engagements des États pris après les accords de Paris en 2015. Est-il encore possible de limiter la hausse des températures ? Oui, mais seulement si les pays réduisent drastiquement leurs émissions de CO2 à l'horizon 2050. Cela n'inversera pas la tendance mais permettra de maintenir cette hausse à 1,6 degré dans le meilleur des cas.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.