VIDÉO - Dans les rues, dans la mer... Marseille noyée sous les déchets après les intempéries

VIDÉO - Dans les rues, dans la mer... Marseille noyée sous les déchets après les intempéries

DÉTRITUS - Après les intempéries ayant provoqué l'alerte rouge pluie-inondation de Météo France dans les Bouches-du-Rhône, Marseille se réveille sous les déchets ce mardi matin. En cause, notamment, la grève des éboueurs de la semaine dernière.

Les craintes se sont avérées. Au lendemain de deux épisodes orageux qui se sont abattus sur Marseille, la cité phocéenne se réveille sous des rivières de déchets. La grève des éboueurs de la semaine dernière a en effet laissé des traces : malgré la reprise du travail au cours du week-end, ils n'ont pu éviter l'accumulation des poubelles sur les trottoirs. Ces dernières heures, les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le sud-est de la France ont donc emporté les détritus sur leur passage. Ce mardi 5 octobre au matin, plusieurs rues sont remplies de déchets, qui terminent, pour certains, dans la mer.

Toute l'info sur

Les Matins LCI

Une "catastrophe", pour les associations marseillaises

La situation est "catastrophique", a dénoncé auprès de l'AFP Isabelle Poitou, biologiste et directrice de l'association MerTerre à Marseille, "avec des déchets qui vont s'échouer sur les plages et dans la mer dans les prochains jours". 650 agents de la Métropole ont pourtant été chargés de collecter les poubelles jusqu'à lundi matin, avant l'arrivée du nouvel épisode pluvieux, qui a valu aux Bouches-du-Rhône d'être classées en vigilance rouge par Météo-France, une première. Mais leur mission a été interrompue "pour privilégier le nettoyage des avaloirs", selon la collectivité.

En vidéo

Marseille : après les intempéries, les plages croulent sous les déchets

Désormais, des sacs-poubelle, du plastique ou encore des emballages ruissellent dans les rues de Marseille (voir vidéo en tête de cet article). Au grand dam de la ministre de la Mer, Annick Girardin, qui craignait dès lundi après-midi qu'ils n'atteignent la Méditerranée. Et la situation pourrait même s'aggraver. Malgré la fin de l'épisode orageux, le Mistral doit encore souffler dans les prochaines heures, et pourrait tout envoyer sur les plages.

Lire aussi

Les habitants, qui déplorent une "déchetterie à ciel ouvert", craignent aussi que les détritus n'attirent les rats. Les poubelles, pour la plupart ouvertes sur les trottoirs, risquent en effet d'entraîner la venue de ces rongeurs, déjà à l'origine de nombreuses nuisances dans certains quartiers de la ville en temps normal.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : "On aurait voulu faire plus", assure un policier aux parties civiles

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.