Eoliennes en mer : des centaines de pêcheurs mobilisés

Eoliennes en mer : des centaines de pêcheurs mobilisés

REPORTAGE - Une quarantaine de bateaux de pêche principalement de Normandie se sont rassemblés dans le port du Havre (Seine-Maritime) ce vendredi matin pour manifester contre les projets de parcs éoliens.

Ils se sont tous levés de bonne heure pour être présents. Dans son bateau, Alexis n'avait jamais connu pareil situation. Pêcheur depuis 30 ans, cette année, il a stoppé tous ses investissements et se pose des questions sur l'avenir.

Toute l'info sur

Le 13H

Mais Alexis n'est pas le seul à s'inquiéter. Ces dernières années, les pêcheurs estiment que leurs conditions de travail se sont dégradées et que personne ne les entend. "Moi, le bateau, ça fait deux ans que je l'ai acheté. J'ai investi 800 000 euros et j'en prends pour douze ans. Et quand on entend tout ce qui tombe, les éoliennes, la surpêche, le Brexit, ça fait peur et c'est logique", lance Julien.

Deux heures de mobilisation sans blocage de port, pour les pêcheurs, l'idée n'est pas de s'opposer aux parcs éoliens, mais d'obtenir plus d'informations et d'échanges sur le sujet. Si rien ne change, ils se disent prêts à poursuivre leurs actions avec plus de fermeté.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.