Grande distribution : apprendre à se passer du plastique

Grande distribution : apprendre à se passer du plastique

Il avait fait son grand retour dans les supermarchés au début de la pandémie. Le plastique est souvent associé à une meilleure hygiène. Et pourtant, il existe bien d’autres alternatives. Certaines grandes enseignes se sont même emparées de ce combat.

Utilisé partout, vous ne remarquez même plus le plastique. Pourtant dans certains rayons, il est voué à disparaître. Bertrand Swiderski, directeur du développement durable chez Carrefour, nous montre : “ Voilà cette banane. Vous rentrez à la maison, vous enlevez directement ce plastique. Nous, on sait, dans la suppression du plastique et on a mis un genre d’anneau. Et ça, c’est 30 tonnes de plastique supprimés. On a supprimé le plastique du fameux concombre. C’était ridicule mais c’est encore six tonnes de plastique supprimés”.

Toute l'info sur

Le WE

Ces prochaines années, dans notre caddy, il y aura plus de papier, de carton, de sac en tissu. Mais pour certains produits, se passer totalement du plastique est plus compliqué. Pour les bouteilles d’eau, par exemple, si vous pensez à un retour généralisé de la consigne. Détrompez-vous. Comme le verre est plus polluant, une usine préfère utiliser un plastique bien particulier. “Aujourd’hui, on a sélectionné le PEP, qui est une forme de plastique pour ses qualités de préservation du produit, mais également parce qu’il est recyclable. Des bouteilles recyclées et fabriquées avec 25% de plastique et bientôt du carton pour les eaux aromatisée. Un emballage qui provient de fibre de bois, une ressource naturelle mais épuisable.

“La majorité des produits sont d'origine naturelle, soit des déchets de farine ou d’amidon qu’on vient valoriser dans des produits full packaging”, précise Jean-Baptise Besnier, chargé d’études en matériaux biosourcés chez Unilasalle Rouen. Des contenants d’origine naturelle, mais il est difficile de trouver la bonne formule. Alors comment trouver la solution la plus écologique possible ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

EN DIRECT - Covid-19 : Castex envisage "des mesures supplémentaires" face à la situation au Brésil

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

"Sofagate" : la mise en garde d'Ursula von der Leyen à Charles Michel

Lire et commenter