Groenland : l'équivalent de l'étendue de la Floride a fondu en un jour

C'est l'équivalent de la superficie de la Floride qui a fondu cette semaine au Groenland.

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE - De fortes températures dans l'Arctique ont fait fondre une quantité record de glace dans le Groenland, capable de couvrir l'intégralité de la Floride de cinq centimètres.

Pour la troisième fois, l'extrême nord de notre globe fait face à un triste record. Alors que la vaste calotte glaciaire du Groenland est en train de fondre, le phénomène est accéléré par des températures "inquiétantes" qui frappent l'Arctique, pour reprendre les termes de l'Union européenne. Avec plus de 23°C  à l'est de l'île ce mercredi 28 juillet, cette chaleur a entraîné la fonte de 22 gigatonnes de glace en une seule journée. Un phénomène suffisant pour recouvrir d'eau l'intégralité de l'État américain de Floride. 

Un "événement de fonte massive"

Les données du gouvernement danois montrent que la calotte glaciaire a ainsi perdu 8,5 milliards de tonnes de masse superficielle mardi et 8,4 milliards de tonnes supplémentaires jeudi. Or, la glace qui fond dans ce territoire danois situé entre l'Atlantique Nord et l'océan Arctique s'écoule inéluctablement dans les eaux des mers, où elle cause l'augmentation continue du niveau mondial des eaux. "Environ 22 gigatonnes de glace ont fondu dans la seule journée de mercredi : 12 gigatonnes se sont écoulées dans l'océan et 10 gigatonnes ont été absorbées par la neige et pourront regeler", a ainsi expliqué Xavier Fettweis, climatologue à l'université de Liège, en Belgique, auprès de Reuters. Pour donner un ordre d'idée de l'ampleur du phénomène, l'Organisation météorologique mondiale a relevé que ces pertes étaient assez importantes pour noyer l'ensemble de l'État américain de Floride sous cinq centimètres d'eau.

Il s'agit de la troisième plus grande perte de glace en un jour depuis 1950, les deux autres records datant de 2012 et 2019. Une fonte "pas aussi extrême qu'en 2019 en termes de gigatonnes" fondues, mais dont la surface touchée sur le glacier est "un peu plus grande qu'il y a deux ans", a alerté l'agence spécialisée des Nations unies. 

Lire aussi

"C'est un niveau de fonte très élevé, qui changera probablement le visage du Groenland", a noté quant à lui Marco Tedesco, climatologue à l'université de Columbia. Expert en glaciers et adjoint à la Nasa, il rappelle en effet que la fonte des neiges est un cercle vicieux. À mesure que cette "couche protectrice" disparait, "un noyau de glace plus foncé est exposé, qui fond ensuite à son tour et accroît l'élévation du niveau de la mer"

 

Selon lui, cet événement deviendra un "facteur très fort de l'accélération des fontes futures, et donc de l'élévation du niveau de la mer". Pour rappel, les scientifiques estiment que la fonte de la calotte glaciaire du Groenland est à l'origine d'un quart de la hausse du niveau de la mer observée ces dernières décennies.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Soldat tué au Mali : le caporal-chef Maxime Blasco, un militaire de 34 ans au parcours "admirable"

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Origine du Covid : l'espoir d'une "avancée majeure" après une découverte de l'Institut Pasteur

Covid-19 : la situation sanitaire se dégrade en Guyane, tous les indicateurs virent au rouge

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.