VIDÉO - Inde : la culture "miracle" des algues rouges

VIDÉO - Inde : la culture "miracle" des algues rouges

ENVIRONNEMENT - La culture des algues rouges dans le Sud de l’Inde a un impact providentiel à double titre : elle est bénéfique pour l'environnement et fournit un moyen de subsistance durable pour les populations côtières.

 Dans l'État du Tamil Nadu, à Rameswaram, l'algoculture des rhodophytes, dites "algues rouges", se développe. Il s'agit d'une culture propre pour l'environnement et les travailleurs. Elle  ne nécessite ni terre, ni eau douce, ni produit chimique.

L'exploitation d'algues tient une bonne place dans l'économie locale.

Elle a permis aux familles, souvent précaires, de se générer un revenu stable, tous les quatre mois, à chaque nouvelle récolte.  Avec l'équivalent de 265 dollars par mois, une  productrice explique qu'elle a pu ainsi envoyer ses enfants à l'université.

Les algues marines absorbent .. cinq fois plus de carbone que les forêts terrestres.

Selon des études réalisées de ces dernières années, l’algoculture permet de lutter contre le réchauffement climatique. Les algues marines absorbent, selon les spécialistes, cinq fois plus de carbone que les forêts terrestres. D'autre part,  elles sont des assainisseuses naturelles d'eau. 

Elles engrangent du carbone, des phosphates et des nitrates pour faire leur photosynthèse et se développer ;  l'eau autour d'elle va ainsi être désaturée, limpide. L’écueil serait la surproduction qui déstabiliserait l’écosystème (destruction des oursins, des poissons). A Rameswaram, on veille à maintenir une production raisonnée. 

leur utilisation suscite également beaucoup d'intérêt dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre

Les algues marines sont de plus en plus demandées sur le marché mondial. Elles interviennent  dans la composition de médicaments, de cosmétiques et  dans l'alimentation comme au Japon où l'on consomme l'algue rouge Porphyra, "Nori" en japonais.Mais leur utilisation suscite également beaucoup d'intérêt dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Elles sont incorporées dans des biofertilisants et dans des biocarburants. 

Actuellement, des expérimentations ont lieu en Allemagne et en Australie, l'incorporation d'algue rouge dans l'alimentation des bovins permettrait une diminution drastique des émissions  colossales de méthane des ruminants. Une production saine, un impact positif pour les populations qui l'exploitent et une utilisation prometteuse pour l'environnement, l'algue rouge semble avoir le vent en poupe.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : Israël ferme ses frontières aux ressortissants étrangers

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.