Intempéries à Marseille : le fleuve de l’Huveaune est toujours pollué

Intempéries à Marseille : le fleuve de l’Huveaune est toujours pollué

À CIEL OUVERT - Après une grève des éboueurs et un violent orage, les plages de Marseille ont été transformées en une décharge à ciel ouvert. Une semaine plus tard, les déchets et gravats sont toujours visibles, en particulier sur les rives de l'Huveaune.

C'est une décharge dans l'eau qui traverse tout Marseille. Des tissus, des cannettes, des sacs plastiques, de la ferraille... Une semaine après les intempéries qui ont frappé le sud-est de la France, des Marseillaises viennent chaque jour repêcher des tonnes de déchets encore piégés dans le fleuve de l'Huveaune. "On essaye d'en repêcher un peu dans tout Marseille. C'est compliqué, mais petit à petit, ça commence à aller mieux", confie une bénévole de l'association Odyssée Rhône Green. 

Une autre explique à TF1, dans la vidéo en tête de cet article, que "l'eau est montée très haut, toutes les poubelles et les déchets sont tombés dans l'eau".

Toute l'info sur

Le 20h

"Il faut prendre le problème à la source. De toute façon, tous les déchets viennent de la terre, de l'humain", explique David Deux, lui aussi membre de l'association. "Ces déchets, si on ne les enlève pas, à la prochaine crue ils vont de nouveau finir dans l'eau", poursuit Julien Genetine, le président d'Odyssée Rhône Green.

Plus loin, dans un quartier différent, c'est un autre travail de fourmis qui s'opère mètre par mètre : déblayer les arbres tombés pendant les intempéries et nettoyer les végétations qui obstruent le cours d'eau. Toute l'année, le syndicat de l'Huveaune, qui gère le fleuve, mène ces opérations pour limiter les inondations et la pollution.

"Ce sont des bouchons, généralement constitués de végétation - troncs, branches - et de déchets. La priorité, désormais, c'est de faire venir l'entreprise pour enlever tous ces bouchons afin qu'ils ne soient pas emportés plus bas à la prochaine pluie, entrainant des dégâts plus importants", précise Antoine Debes, responsable du pôle terrain du syndicat du bassin versant de l'Huveaune. 

Une déchèterie sauvage sur les berges de l'Huveaune

L'Huveaune, qui s'écoule entre le Var et Marseille sur 52 km, est régulièrement mis à rude épreuve, même hors période d'intempéries. Comme à un endroit où TF1 s'est rendu, où une déchetterie sauvage s'est formée. Le problème perdure depuis des années, car personne ne peut agir sur ces berges polluées.

"Ici, on ne sait pas vraiment à qui ça appartient", précise Jean-Yves Sayag, vice-président de la métropole Aix-Marseille-Provence délégué aux déchèteries et décharges sauvages.

Lire aussi

En attendant de résoudre ce flou juridique entre la ville et la métropole, les associations appellent les Marseillais à venir les aider à nettoyer l'Huveaune ces prochains jours, afin d'éviter une autre catastrophe écologique à l'avenir.

Car au-delà de la seule citée phocéenne, le problème affecte l'ensemble de l'écosystème. La semaine dernière, l'Huveaune, qui est un fleuve côtier, avait ainsi charrié des tonnes d'ordures dans la Méditerranée, défigurant les plages du Prado, notamment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel me versera l'aide de 100 euros ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.