Nouvelle-Zélande : quel impact l'exportation de produits laitiers a-t-elle sur l'environnement ?

Nouvelle-Zélande : quel impact l'exportation de produits laitiers a-t-elle sur l'environnement  ?

REPORTAGE - Depuis une vingtaine d'années, la Nouvelle-Zélande est devenue le premier exportateur de produits laitiers au monde. Bien que cette industrie ait porté formidablement le pays, elle a aussi un énorme coût environnemental.

John O'Brien possède l'une des plus grandes fermes laitières de Nouvelle-Zélande. Chaque matin, lui et son équipe se relayent pour traire plus de 3 500 vaches. Ils produisent jusqu'à 36 millions de litres de lait par an, soit près de 100 fois plus qu'une ferme laitière française. Ce lait va ensuite rejoindre Fonterra, la plus grande coopérative agricole du pays. Ce groupe emploie plus de 40.000 personnes dans une trentaine d'usines. À lui seul, ce mastodonte représente 30% du lait mondial exporté.

Toute l'info sur

Le WE

Pour assurer de très hauts rendements, les éleveurs utilisent des pesticides de façon massive, à tel point que par endroits, le lait est devenu synonyme de fléau écologique. Cette pratique provoque de considérables dégâts sur l'environnement. Aujourd'hui, plus des deux tiers des rivières de la Nouvelle-Zélande dépassent le seuil sanitaire. Mike Joy, chercheur renommé de l'Université de Massey à Wellington, étudie le taux de nitrates dans l'eau potable depuis une quinzaine d'années. Ce composé chimique est associé au cancer colorectal. Pour lui, la crise environnementale s'est transformée en crise sanitaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter