Steven Surina, ce Français qui murmure à l’oreille des requins

Steven Surina, ce Français qui murmure à l’oreille des requins

RENCONTRE - Steven Surina est un plongeur et biologiste marin qui dédie sa vie aux requins. Afin de protéger ces animaux, devenus ses compagnons de plongée, il prône un écotourisme responsable.

Un véritable ballet sous-marin ! C’est à 60 mètres de profondeur que nous retrouvons Steven Surina en compagnie d’un requin. Depuis 2008, il parcourt le monde dans le but de rencontrer ces poissons. À travers ses voyages, il étudie leur comportement. Requins blancs, requins-marteaux, requins-tigres, l’homme ne compte plus ses immersions auprès de ces animaux. "Quand je réussis à avoir cinq secondes, une minute, 30 minutes d’un requin qui va s’intéresser à ce que je suis, je sais que c’est déjà gagné parce que je ne lui fais pas peur. Lui ne m’effraye pas", raconte le Français.

Toute l'info sur

Le 20h

Steven Surina, aujourd'hui âgé d'une trentaine d'années, est fasciné par les requins depuis l’enfance. "A l’âge de six ans, j’ai vu mon premier requin, lors d’un voyage en Égypte. Et la passion est née comme ça", confie-t-il. Il décide alors d’apprendre à les connaître, à les comprendre et à attiser leur curiosité à l’aide d’une simple bouteille en plastique. Mais son secret pour les attirer reste leurs aliments préférés : sardines, maquereaux barracudas et concentré de sardines à l'huile.

Ce passionné ne se contente pas d’approcher les requins. Il a un autre don, celui de pratiquer sur plusieurs espèces l’immobilité tonique, qui consiste à toucher l'animal à des endroits précis pour le placer dans un état hypnotique. "On a des requins qu’on endort, qu’on met en catalepsie, par le biais de combinaisons en cotte de maille et on va stimuler les organes sensoriels que le requin a sur le bout de son nez. Le requin tombe ainsi en état de léthargie", explique-t-il. Les hypnotiser lui permet aussi de leur venir en aide notamment en retirant les hameçons accrochés sur eux.

Des animaux en danger d’extinction

Alors qu’ils ont un rôle essentiel au sein de la biodiversité, les requins sont chassés pour leur chair et leurs ailerons. "Les sites sur lesquels il n’y a plus de requins sont ceux sur lesquels d'autres espèces se sont développées de manière anarchique. Il y a beaucoup moins de vie tout autour.  On a donc besoin des requins aujourd’hui pour réussir à conserver des écosystèmes sains dans toutes les mers du monde", poursuit-il.

Lire aussi

Pour les protéger, Steven réalise des films, organise des conférences et emmène des plongeurs partager son expérience et sa passion à travers le monde. "Démystifier l’image du requin, c’est quelque chose qui me tient très à cœur. Si on pouvait réussir à inverser la tendance en amenant les gens à les découvrir plutôt qu'à les consommer, ce serait déjà pas mal", estime-t-il. Démontrer qu’il est possible d’interagir avec ces animaux et promouvoir un écotourisme responsable, telles sont les missions que cet amoureux des requins s'est données.

Écoutez notre podcast "Impact positif"

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Bienvenue dans le podcast "Impact positif", dédié à celles et ceux qui veulent changer la société et le monde. Devant l’urgence climatique, la crise démocratique, une société aux inégalités croissantes, certains ont décidé de ne pas rester les bras croisés, ils ont un coup d’avance, l’audace de croire qu’ils peuvent apporter leur pierre à l’édifice. Ils sont ce que l’on appelle des Changemakers.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : au moins 220.000 personnes vaccinées ce samedi en France, annonce Olivier Véran

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

"Le succès attire la rage" : le rappeur The Vivi répond à son éviction de "The Voice" en musique

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Lire et commenter