Un orphelinat pour les bébés rhinocéros en Afrique du Sud

Un orphelinat pour les bébés rhinocéros en Afrique du Sud

En Afrique du Sud, les rhinocéros sont menacés en raison de leurs cornes très prisées en Asie. Les bébés des parents attaqués sont accueillis dans un orphelinat unique au monde. Mais ce pays gagnera-t-il un jour la guerre contre les braconniers ?

Leur journée commence à l'aube. Uniforme kaki, mitraillettes semi-automatiques... Les rangers de la réserve animalière de Dinokeng à Gauteng (Afrique du Sud) sont prêts pour une patrouille anti-braconnage. Dans les réserves sauvages du pays, les braconniers pourchassent et tuent les rhinocéros pour leur corne, si recherchée en Asie pour ses vertus aphrodisiaques. Une seule corne peut rapporter jusqu'à 90 000 euros. Les gangs de braconniers sont de plus en plus organisés pour échapper aux rangers. Des milliers de rhinocéros ont été massacrés ces dernières années en Afrique du Sud. De plus en plus de ces animaux se retrouvent sans leurs mères.

Toute l'info sur

Le WE

Dans le nord du pays, un orphelinat pour bébé rhinocéros fonctionne grâce à des fonds privés. L'adresse doit rester secrète pour préserver les animaux. Quand les petits rhinocéros arrivent dans cet orphelinat après le massacre de leurs mères, ils sont tous en état de stress. Ils s'habituent vite à la présence humaine, mais les soignants ne les laissent jamais seuls dans leurs chambres.

À 5 ans, ces animaux sont à nouveau relâchés dans la nature. Les autorités, elles, font tout ce qu'elles peuvent pour préserver aujourd'hui cette espèce clairement menacée. Il reste quelque 25 000 rhinocéros sur terre, dont 80% en Afrique du Sud, mais au rythme où vont les massacres, les rhinocéros auront disparu dans une vingtaine d'années.

Découvrez notre podcast "Impact Positif"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Devant l’urgence climatique, la crise démocratique, une société aux inégalités croissantes, certains ont décidé de ne pas rester les bras croisés, ils ont un coup d’avance, l’audace de croire qu’ils peuvent apporter leur pierre à l’édifice. Ils sont ce que l’on appelle des Changemakers.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : les dates à connaître en fonction de votre tranche d’âge

EN DIRECT - Covid : seul le Pas-de-Calais confiné le week-end, pas l'Ile-de-France ni Paris

Le déconfinement, quand et comment ? Une réunion interministérielle à l'Élysée ce mercredi après-midi

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

Lire et commenter