Villes : face au manque de verdure, elles soignent leurs entrées

Villes : face au manque de verdure, elles soignent leurs entrées

ÉCOLOGIE - Face au manque de verdure, les villes s'organisent pour rendre les zones commerciales plus agréables à l'œil.

Près d'Orléans, l'entrée de la ville de Saran (Loiret), ressemble à une forêt de panneaux publicitaires en alignement de locaux commerciaux et surtout beaucoup de véhicules. Elle manque de verdure. Alors, comment faire de ces zones commerciales un décor moins laid ?

Toute l'info sur

Le WE

La municipalité de Saran tente d'abord de rendre cet espace plus respirable. Trottoirs élargis pour les piétons, nouvelles pistes cyclables, le nouveau visage de l'entrée de ville doit être plus accueillant et plus vert. C'est même devenu une obligation pour les enseignes qui s'y installent. Elles doivent mettre en avant l'aspect environnemental du bâtiment. De l'autre coté de la route, cette zone désaffectée depuis douze ans, plutôt que des bâtiments commerciaux, ce sont des logements et des jardins publics qui vont sortir de terre.

Dans le Vaucluse, Camaret-sur-Aigues soigne aussi les abords de la commune. Le point d'entrée du village est stratégique. Il doit donner envie aux touristes de s'arrêter. Auparavant, on arrivait ici par un virage trop serré, des maisons abandonnées qui ne donnaient pas envie d'en voir plus. Le maire a racheté les terrains et repensé l'ensemble. L'aménagement a coûté 1,2 euros à la municipalité. Jusqu'à présent, beaucoup d'élus se sont penchés sur leurs centre-villes. Mais, ils s'aperçoivent aujourd'hui de la nécessité de soigner également le seuil de leurs communes.

Écoutez notre podcast "Impact Positif"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Devant l’urgence climatique, la crise démocratique, une société aux inégalités croissantes, certains ont décidé de ne pas rester les bras croisés, ils ont un coup d’avance, l’audace de croire qu’ils peuvent apporter leur pierre à l’édifice. Ils sont ce que l’on appelle des Changemakers.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REPLAY – Revoyez l’interview de Nicolas Sarkozy au JT du 20h de TF1

EN DIRECT - Nouveau record de décès du Covid en 24h au Brésil : 1.910 morts

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

VIDÉO - Nicolas Sarkozy sur TF1 : "Je me battrai jusqu’au bout pour que la vérité triomphe"

Lire et commenter