"C'est dommage pour Zlatan", mais les Belges ont bien l'intention de le mettre à la retraite à 34 ans

EURO 2020

FOOTBALL - Deux heures après l'annonce de la retraite internationale du buteur suédois en cas d'élimination, les Belges se sont eux aussi pliés à l'exercice de la conférence de presse mardi. Obligés de réagir à la déclaration de Zlatan Ibrahimovic, Jan Vertonghen et son sélectionneur Marc Wilmots ont affirmé qu'il ne lui serait fait aucun cadeau.

Respecter l'adversaire, c'est jouer contre lui à 100 %. Voilà ce que l'on dit souvent lorsqu'un grand club en affronte un plus petit en Coupe nationale, notamment. Mais la maxime vaut aussi lorsqu'un grand joueur est sur le point de raccrocher ses crampons. Zlatan Ibrahimovic n'en est pas encore tout à fait là, il vient simplement d'annoncer sa retraite internationale après l'Euro et devrait continuer en club à Manchester United. Mais une chose est sûre, il sera vraiment respecté par les Belges...

Pas de cadeau, donc, à l'image de Kevin De Bruyne, qui avant même l'officialisation de cette annonce mardi, avait lâché : "Envoyer Zlatan à la retraite ? Si c'est possible, oui !" Même son de cloche chez Jan Vertonghen, assis en conférence de presse sur le même siège où Ibra a lâché sa bombe quelques heures plus tôt. "J’espère que ce sera son dernier match, a expliqué le défenseur, qui a brièvement croisé le Suédois en début de carrière à l'Ajax. C’est dommage pour lui et on veut gagner..."

"S'ils pensent que ça va aller tout seul, ils vont prendre une fameuse gifle"

Reste pour les Belges, qui visent la première place de groupe E, que cette future retraite internationale de l'ancien joueur du PSG amène un nouveau paramètre à gérer : sa surmotivation et celle de ses coéquipiers à ne pas quitter la sélection sur une élimination dès la phase de poule. "Je sais ce que c'est d'annoncer ça, car je l'ai fait avant la Coupe du monde (2002, ndlr), raconte d'ailleurs Marc Wilmots. Je me souviens que contre le Brésil (lors d'un 8es de finale perdu 2-0 contre les Diables Rouges, ndlr), j'avais multiplié les sprints car je savais que c'était mon dernier match".

Mais soucieux de ne pas "tomber dans le côté émotionnel" de cette rencontre qui pourrait envoyer au placard "un très grand joueur", le technicien n'hésite donc pas à remettre Ibrahimovic à sa place lorsque ce dernier évoque une défense belge "plus dans l'improvisation" que l'Italie et face à laquelle il aura "plus d'espaces"... Et surtout à prévenir son équipe qu'il veut "réveiller" : "S'ils pensent que ça va aller tout seul, ils vont prendre une fameuse gifle", les a ainsi prévenus Wilmots. Car c'est ça respecter Ibra.

À LIRE AUSSI
>> Zlatan : "J'espère ne pas jouer mon dernier match demain"
>>  Toute l'actu de l'Euro 2016

Lire et commenter