C’est quoi, au juste, le problème avec les pelouses de l’Euro 2016 ?

C’est quoi, au juste, le problème avec les pelouses de l’Euro 2016 ?
EURO 2020

FOOTBALL – Dimanche soir, après le match entre la Suisse et la France (0-0), les Bleus, Didier Deschamps en tête, ont tous pointé du doigt la pelouse du stade Pierre-Mauroy, comme ils l’avaient fait mercredi à Marseille après leur victoire (2-0) contre l’Albanie avec celle du Vélodrome. Qu’est-ce qui cloche exactement, et pourquoi tous ces gazons sont-ils maudits ?

Depuis un Allemagne-Autriche de sinistre mémoire, à la Coupe du monde 1982, durant lequel les deux équipes s’étaient arrangées pour faire nul et se qualifier toutes les deux (au détriment de l’Algérie), on oblige les derniers matchs d’une phase de groupe à se disputer en même temps, pour que chacun parte sur un pied d’égalité. Mais l’égalité a toujours ses limites. Ainsi, dimanche soir, tandis que l’Albanie battait la Roumanie (1-0) sur la pelouse parfaite du Parc OL, à Lyon, Suisses et Français, eux, se débattaient sur le champ de patates du stade Pierre-Mauroy, à Villeneuve-d’Ascq.

Au moment d’analyser leur match, les Bleus n’ont d’ailleurs eu de cesse d’y faire référence. Moussa Sissoko : "On savait que le match serait compliqué, déjà par rapport à l’état du terrain." Puis : "On a vu de belles choses. Après, il ne fallait pas non plus prendre trop de risques, vu l’état du terrain. C’était vraiment compliqué de jouer, surtout de sortir les ballons de derrière. On a fait du mieux qu’on pouvait. Sérieusement, c’est la première fois que je vois ça. Je suis peiné, comme toute l’équipe, comme tout le monde. Depuis le début de l’Euro, beaucoup de matchs ont dû être joués sur des terrains compliqués."

Adil Rami : "C'est difficile aussi pour les jardiniers"

Didier Deschamps a donc, si l’on suit le milieu de terrain de Newcastle, donné des consignes à ses joueurs en tenant compte de la pelouse. Ce qui explique pourquoi les défenseurs ont si souvent eu recours aux longs dégagements… Adil Rami : "C’est difficile pour les jardiniers aussi. Je suis un ancien jardinier, je ne veux pas les bmâmer. Mais c’est dur de jouer notre football sur un terrain comme ça. On essaie d’être concentrés. L’intelligence d’un footballeur, c’est aussi de s’adapter à ce sur quoi on joue. Donc sur une pelouse comme celle de ce (dimanche) soir, on essaye de faire simple. Après, je ne vais pas que tout est à cause de la pelouse, mais ça a pas mal de conséquences." De nombreuses glissades, par exemple.

Qu’en pense le sélectionneur ? "Je ne sais pas qui est responsable de quoi. On est à peine à la fin des matchs de poules, et avoir des pelouses comme ça, c’est vraiment désolant. Les joueurs ont beaucoup de mérite. Celle de Marseille était meilleure." Il avait qualifié la pelouse du Vélodrome de "désastreuse" mercredi soir, ajoutant : "Si on se permet, dans un stade de l’Euro, de faire un concert d’AC/DC un mois avant… Ca n’aide pas à construire le jeu. L’UEFA a fait beaucoup pour récupérer la situation mais, parfois, on a l’impression d’être sur une autre planète. On n’a pas le droit de faire ça." Sauf que des concerts n’ont pas eu lieu dans chacun des stades concernés...

Les drôles de méthodes du prestataire de l'UEFA

Marseille, Lille, Nice, Bordeaux, Toulouse et même Saint-Denis, où aura lieu la finale... En fait, il n’y a qu’à Paris et à Lyon que les gazons sont dignes d’un Euro. Et si l’UEFA délocalise désormais les entraînements de veille de match pour préserver les terrains, l’instance est grandement responsable de cette situation. En effet, c’est elle qui a demandé à ce que les pelouses soient changées après la saison de Ligue 1. Surtout, le prestataire, sous contrat avec l’UEFA, livre des blocs d’herbe depuis la Slovaquie en les chargeant dans des camions réfrigérants ! Du coup, au stade Pierre-Mauroy, on en est réduit à fermer le toit et à faire tourner une dizaine de ventilateurs géants pour éviter que le gazon, fraîchement changé, pourrisse... Une certitude : si les Bleus ont tout fait pour finir premiers de leur groupe, dimanche soir, c’est aussi pour aller jouer leur 8e de finale à Lyon, dimanche prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 52.000 nouveaux cas en 24 heures, nouveau record quotidien

Provocations d'Erdogan, manifs hostiles... après un nouveau dimanche tendu, la France hausse le ton

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent