Euro 2016 : bières, coups de soleil et plan anti-Zlatan, comment les Belges préparent son pot de départ

EURO 2020

FOOTBALL - Depuis mardi c'est officiel, en cas de défaite des Suédois face à la Belgique mercredi soir à Nice (21 heures), l'ancien buteur du PSG prendra sa retraite internationale. Cette perspective de pouvoir envoyer Zlatan Ibrahimovic au placard a évidemment modifié la préparation de ce dernier match du groupe E pour les Diables Rouges et leurs supporters.

Autant vous dire tout de suite que ce sera très arrosé. Vue l'immense quantité de bières avalée par les supporters belges et suédois dans les rues de Nice mardi soir, une chose est sûre, quel que soit le sort de cette rencontre, et donc l'avenir en sélection de Zlatan Ibrahimovic, on boira à sa santé. En pleine fête de la musique, déjà, les deux camps ont fraternisé en trinquant, évidemment, mais aussi en reprenant des chants à la gloire du buteur âgé de 34 ans.

Il faut dire que les Belges, même s'ils nourrissent l'espoir d'envoyer le géant suédois à la retraite, se sont bien gardés de le dire trop fort, numériquement submergés qu'ils étaient par la marée de fans jaunes et bleus installée aux terrasses des nombreux restaurants et bars de la place Masséna. "On a perdu le match de l'avant-match. Qu'est-ce qu'ils tiennent bien l'alcool ces Suédois !, nous explique d'ailleurs Louis, qui a pourtant le gabarit idéal pour lui aussi encaisser les peintes. J'espère que ça va se passer autrement au stade..."

Des Belges couleur écrivisse au stade

Car ce que redoutent les Diables Rouges, déjà qualifiés, c'est que le chantage à la retraite de Zlatan ne galvanise des Blagult voulant offrir à leur star une sortie digne de son rang. Pourtant, du côté des 1895 Belgium fan club, l'ambiance serait plutôt au maquillage noir, jaune, rouge et surtout à profiter du soleil azuréen. 

"Il y aura peut-être de la chambre contre Ibrahimovic, mais se sera improvisé, détaille à metronews ce membre de l'association officielle des supporters des Diables Rouges, dont le QG est face à la mer, sur la Promenade des Anglais... Mais nous, on n'a rien prévu de particulier pour lui".

"Moi, je m'en fous un peu en fait de Zlatan"

Plage et bronzage, voilà donc le programme pour la plupart des Belges qui devraient arriver le teint écrivisse à l'Allianz Rivera. Et dans leurs pensées, du Ibra. Mais pas trop : "Moi, je m'en fous un peu en fait de Zlatan. En plus, c'est pas un joueur que j'apprécie, nous confie Arno, venu avec deux potes depuis Bruges pour s'entasser dans une modeste auberge de jeunesse du centre-ville de Nice et voir cette dernière rencontre de phases de groupes. Tout ce qui m'intéresse, c'est qu'on ne finisse pas troisièmes, car sinon en 8es, c'est la Croatie ou l'Allemagne..."

Du côté des joueurs, c'est le même constat : il faut battre la Suède pour assurer la deuxième place de ce groupe E derrière l'Italie, qui affronte dans le même temps l'Irlande. Et même face à un Ibrahimovic surmotivé, persuadé d'avoir plus "d'espaces" et "d'occasions" pour enfin marquer son premier but durant cet Euro, les Diables Rouges savent à quoi s'attendre. 

"La Suède a joué la carte de l'émotion en annonçant la retraite de Zlatan. On ne rentre pas dans ce jeu-là, a notamment déclaré le sélectionneur Marc Wilmots. Le meilleur moyen de le contrer, c'est de jouer haut pour l'éloigner du but. C'est ce qu'on va faire". Et à la tienne Ibra, hein !

À LIRE AUSSI
>> Pourquoi Zlatan a eu raison d'annoncer sa retraite à ce moment-là
>>  Toute l'actu de l'Euro 2016

Lire et commenter