Euro 2016 : ce que les Bleus devront améliorer à partir des 8es de finale

Euro 2016 : ce que les Bleus devront améliorer à partir des 8es de finale
EURO 2020

EQUIPE DE FRANCE – Le premier tour des Bleus s’est achevé dimanche soir, à Lille, par un nul contre la Suisse et une première place. Que faut-il en retenir ? Et que faudra-t-il retoucher pour ne pas perdre de plumes dans la phase à élimination directe qui débutera le weekend prochain ? Metronews a posé ces questions à Dimitri Payet et Yohan Cabaye, ce lundi, à Clairefontaine.

C’est l’été et il pleut à flux ininterrompu sur Clairefontaine-en-Yvelines et le domaine de Montjoye, camp retranché des Bleus durant cet Euro 2016. L’équipe de France, d’ailleurs, a rempli son premier objectif dans cet Euro 2016, en décrochant la place de leader du groupe A face aux Suisses (0-0) et, cependant, demeurent des doutes. Après deux matchs passés à souffrir sang et eau pour venir à bout des Roumains et des Albanais, l’équipe de France, dimanche 19 juin, n’est pas parvenue à tenir le ballon, affichant un inquiétant taux de possession de 41%. Il y a donc des choses qui clochent. Mais lesquelles, au juste ?

Ce lundi, dans l’auditorium du centre technique national de football, les journalistes ont eu la chance de pouvoir interroger deux Bleus pendant près d’une heure. L’occasion d’obtenir des détails. Alors on a demandé à Dimitri Payet quels enseignements il tirait, en dressant le bilan de ce premier tour. Et on a eu droit à une réponse versant dans l’auto-satisfaction : "C’était très différent des matchs amicaux. Et le bilan est positif. On n’a encaissé qu’un but, sur penalty. C’est encourageant pour la suite." Une doute de moins, c'est toujours ça de pris.

EN SAVOIR + >> Un milieu bis au top, Pogba en reconquête... que faut-il retenir de France-Suisse ?

Cabaye "On a gâché de l'énergie en courant derrière le ballon"

Même question un peu plus tard, pour Yohan Cabaye. Et quasiment la même réponse, avec, quand même, une nuance de taille : "On a encore des progrès à faire. Lesquels ? On doit mieux tenir le ballon (nous y voilà, ndlr), et mettre plus de liant entre le milieu et l’attaque, pour mettre les joueurs offensifs dans de meilleures dispositions. On doit aussi marquer plus tôt dans nos matchs, quand on en a l’opportunité." Voilà déjà une liste consistante. Et concrète.

Mais demeure la question de savoir comment y parvenir. Yohan Cabaye, toujours : "On a une marge de progression, on ne se voile pas la face. Et la possession du ballon en fait partie. La laisser aux Suisses, ce n’était pas voulu. Notre style, c’est de l’avoir et de repartir de derrière. Les Suisses nous ont fait courir en le gardant et, du coup, on a gâché de l’énergie pour aller le récupérer. Ça explique pourquoi on a raté certains enchaînements en deuxième période." Le milieu de Crystal Palace n’a pas cherché à cacher, lui, la supériorité de la Suisse, dans le jeu, dimanche soir.

EN SAVOIR + >> SONDAGE - Face à la Suisse, Pogba vous a largement convaincus

Dimitri Payet : "Plus la compétition avancera, moins on aura le ballon"

Mais sur ce point précis de la possession, on aura aussi remarqué que Dimitri Payet n’est pas tout à fait d’accord. "Pour aller loin, il faut savoir tout faire, a, pour sa part, nuancé le Réunionnais. Parce que, plus la compétition avancera, plus les adversaires seront forts, et moins on aura le ballon. Donc le plus important, ce sera de bien l’utiliser quand on l’aura." Cela peut paraître très simple, dit comme ça, mais c’est toute la complexité du football qui est résumée dans ces derniers mots.

Car le football est ce sport collectif dont tout le charme réside dans le fait que le plus fort ne gagne pas à tous les coups. Et, d’une certaine manière, c’est plutôt le plus futé, le plus à même de s’adapter à un contexte donné, qui l’emporte à la fin. Dans ce même ordre d’idée, le joueur de West Ham, évoquant le fait d’affronter un troisième de poule en 8e de finale, a dit cette jolie phrase : "Disons que ça nous rassure, mais ça ne garantit rien." On en est tous là. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement, écoles ouvertes... les pistes envisagées par Emmanuel Macron à la veille d'un nouveau tour de vis

Pourquoi les écoles pourraient rester ouvertes en cas de reconfinement ?

EN DIRECT - Plus de la moitié des lits de réanimation occupés par des malades du Covid-19

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent