Euro 2016 : ces bestioles qui vont pronostiquer la compétition

EURO 2020

PRONOSTICS - En 2008 et 2010, Paul le Poulpe avait lancé la mode. L'Euro 2016 qui débute ce vendredi soir, sera le théâtre d'un affrontement entre pronostiqueurs animaliers. Qui saura tirer son épingle du jeu et prendre la relève du célèbre poulpe ?

L'Euro 2016, comme toute grande compétition, donne lieu au jeu des "pronostics animaliers". Le pionnier Paul le poulpe a fait des émules. Depuis la grande réussite (12/14) à l'Euro 2008 et à la Coupe du monde 2010 du céphalopode, la bataille fait rage pour prendre sa relève. Cette année, on a trouvé trois bestioles dont il se raconte qu'elles auraient des dons divinatoires. 

Nelson le calao
Heureux élu du parc zoologique parc de Paris, Nelson le calao a donc pour mission de succéder à Paul le poulpe. Le bucérotidé a été embauché par Eurosport pour prédire les résultats de 8 rencontres du premier tour, dont tous celles de la France. Pour effectuer ses pronostics, deux gobelets représentants les pays en lice sont mis à sa disposition avec des graines à l'intérieur. Pour le premier match, face à la Roumanie, Nelson a prédit une défaite de nos bleus. On espère déjà qu'il ne soit pas aussi performant que le poulpe. 

► Watson l'otarie
Le mammifère du zoo d'Amnéville en Moselle n'est pas encore aussi extra-lucide que son illustre prédécesseur. Mais à son actif, l'otarie dispose d'une expérience satisfaisante sur le parcours de l'équipe de France en 2014. Pour faire ses pronostics, il a fallu se servir de trois glacières remplies de poissons. A l'occasion de France-Roumanie, Watson a prévu une victoire française. Si la série pouvait se poursuivre... 

► Zella l'éléphante 
La pensionnaire du zoo de Stuttgart aime le risque. Elle a déjà choisi son vainqueur de l'Euro. Un résultat plus que surprenant puisque, selon l'éléphante, l'Irlande du Nord devrait remporter la compétition. Pas mal pour une équipe qui dispute à compter du 10 juin le premier Euro de son histoire. Ce n'est pas tout, Zella voit l'Allemagne, championne du monde en titre s'il vous plaît, rater son entrée dans la compétition face à l'Ukraine. Zella, dont la mémoire est infaillible, nous prédit donc un Euro de toutes les surprises.  

EN SAVOIR + >> Un panda, une tortue... Ces animaux qui jouent aux pronostiqueurs

Lire et commenter