Euro 2016 : Cinq choses à savoir sur l'Irlande

Euro 2016 : Cinq choses à savoir sur l'Irlande
EURO 2020

FOOTBALL - Qualifiée sur le fil mercredi après sa victoire face à l'Italie (1-0), les Irlandais retrouveront le France en huitièmes de finale. Une première depuis le barrage polémique de 2009. Depuis le futur adversaire des Bleus a quelque peu changé.

Y a-t-il une star dans cette équipe ? 
Hugo Lloris, Bacary Sagna, Laurent Koscielny, N’Golo Kanté, Dimitri Payet ou Olivier Giroud, la liste des Bleus titulaires qui croisent chaque week-end les Irlandais est assez longue. Sur les 23 joueurs de de l’EIRE, 13 jouent en Premier League et 9 en Championship. Quid du dernier ? Il joue en MLS dans la franchise des Los Angeles Galaxy : Robbie Keane. Mais depuis le début de l’Euro, on l’a surtout vu sur le banc de touche. Il y a sept ans contre la France, lors du barrage pour le Mondial 2010, il était déjà présent et avait même marqué au Stade de France. A 35 ans, l’ancien joueur de Tottenham sera sûrement un joker intéressant. "C’est un attaquant très intelligent, l’un des plus chiants à marquer, nous expliquait il y a peu Damien Perinelle, le défenseur des New York Red Bulls, qui le croise dans le championnat américain. Il sait se faire oublier, multiplier les appels, partir dans ton dos. Il sent vraiment le foot".

A LIRE AUSSI >>  "Nous pouvons battre la France", estime le buteur Irlandais Robbie Brady

O'Neill, un voisin qui leur veut du bien
La constante de cet Euro 2016 est de marquer dans les arrêts de jeu. Mercredi, l’Irlande a connu cette expérience intense et a du même coup renvoyé son voisin nord-Irlandais à la maison. Il restera encore une partie d’Irlande du Nord : Martin O’Neill. Star en son pays et ex-capitaine de la sélection voisine, il a pris la place de Giovanni Trapattoni en novembre 2013 et a dû affronter la critique. Surtout que son passage à Sunderland en 2011-2013 ne fut pas reluisant, notamment lors de la dernière saison où il fut limogé en mars alors que son équipe était coincée entre la douzième et la dix-septième place. Pour s’imposer dans de bonnes conditions, il compose aussi avec les anciennes gloires irlandaises que sont Shay Given et surtout Roy Keane.

Quels résultats face aux grosses équipes ?
Sa qualification pour l’Euro donne plutôt un bon aperçu du comportement de l’Irlande face aux grosses équipes. Elle n’a concédé qu’une défaite face à la Pologne et s’est imposée contre l’Allemagne, avant de concéder un nul. Dos au mur, elle s’était aussi qualifiée en Bosnie-Herzegovine après avoir concédé le nul à domicile. Quelques matches amicaux sont venus confirmer cette bonne impression face aux grosses équipes : une victoire contre le Suisse en mars et un nul contre les Pays-Bas en match de préparation. Son Euro 2016 est à relativiser de ce point de vue. Elle a pris une lourde défaite face à la Belgique et a battu l’Italie. "Depuis deux ans nous avons réussi à battre plusieurs grandes équipes donc il ne faut pas craindre la France. Si nous restons unis, on peut battre n'importe qui. On ne doit pas se fixer de limites"

Combien de joueurs étaient présents au stade de France en 2009 pour la main de Thierry Henry ?
C’était il y a sept ans, une éternité à l’échelle du football. Pourtant, quelques joueurs irlandais ont connu cet épisode malheureux lors du barrage face à la France en 2009. Il y a d’abord les tauliers Shay Given (40 ans), John O’Shea et Robbie Keane (35 ans). Entré en jeu mercredi contre l’Italie, Aiden McGeady était aussi sur le banc du stade de France avant de disputer une partie de la prolongation. Titulaire contre les Bleus, Glenn Whelan a vécu l’injustice depuis la touche, tout comme il a vécu le bonheur de son équipe face à la Squadra azzura. Côté Français, Hugo Lloris, Bacary Sagna, Patrice Evra et André-Pierre Gignac étaient sur le terrain quand Moussa Sissoko et Steve Mandanda étaient remplaçant.

EN SAVOIR + >>  Euro 2016 : avant de retrouver les Bleus, les Irlandais veulent oublier la main de Thierry Henry

Depuis quand l’Irlande n’avait-elle plus gagné un match à l’Euro ?
Mercredi soir le sort a été conjuré : 28 ans que les Irlandais ne s’étaient pas imposés dans un Euro (sept matches) grâce leur succès de justesse face à l’Italie, pour rejoindre la France en huitièmes de finale. Pour l’anecdote : ils n’ont jamais marqué plus d’un but par match dans cette compétition.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attaque à la basilique de Nice : "C'est la France qui est attaquée", dénonce Macron

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Covid-19 : les députés approuvent le reconfinement à une très large majorité

Confinement : l'attestation de sortie comportera "une nouvelle case" pour les déplacements scolaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent