Euro 2016 : Didier Deschamps répond à Benzema sur sa non-sélection

EURO 2020
POLEMIQUE – Intérrogé jeudi sur les propos formulés par Karim Benzema, le sélectionneur de l'équipe de France a répondu à l’attaquant du Real Madrid, sans vraiment lui répondre…

Il ne fallait pas attendre de Didier Deschamps une réponse aussi incisive que l’attaque portée par Karim Benzema à son encontre. Ce jeudi, le sélectionneur national a tout simplement déclaré qu’il ne souhaite pas rentrer dans le débat, ouvert suite aux différentes déclarations d'Eric Cantona et de Karim Benzema : "Je n'ai pas de réaction. Je ne veux pas rentrer dans ce débat, je ne suis pas là pour ça. Je n'ai rien à dire là-dessus. Je suis concentré sur la compétition et ce qui nous attend", a répondu "DD".

Pour rappel, Karim Benzema, mis en examen dans l’affaire du chantage à la sextape de Mathieu Valbuena n’a pas été sélectionné par Didier Deschamps, en raison de son implication possible dans cette affaire. Mercredi, l’attaquant du Real Madrid a déclaré dans Marca que sa non-sélection était due au fait que " Didier Deschamps a craqué sous la pression d’une partie raciste de la France ".

 "Il y a des gens qu n'aiment pas l'équipe de France et ils ne l'aimeront pas"

"Je prends vraiment beaucoup de recul, je sais pourquoi je suis là, avec mon staff et pour les joueurs, a également insisté le sélectionneur. Après, il y a plus ou moins de perturbations, de tout temps d'ailleurs. Cela n'a jamais été un long fleuve tranquille. Mais depuis plusieurs mois, j'ai dû faire face à pas mal d'impondérables qu'il était difficile de prévoir. Aujourd'hui, il y a des gens qui n'aiment pas l'équipe de France et ils ne l'aimeront pas. On n'est pas là pour faire l'unanimité mais ceux qui sont là l'aiment et ont envie de vibrer et de la voir la plus performante possible"  a ajouté le capitaine de l’équipe de France championne du monde en 1998.

Le sélectionneur a également insisté sur le fait que les joueurs présents en stage en Autriche n'étaient pas perturbés par cette polémique : "Les joueurs sont heureux d'être là, a affirmé le technicien français. Après, ils parlent entre eux, ils ont leur propre vision, leur propre analyse. On passe beaucoup de temps ensemble et sur ce que je peux voir, ils savent pourquoi ils sont là et ce qui nous attend. En terme d'état d'esprit, ça se passe très bien. Tous les joueurs sont soumis dans leurs clubs à des exigences de haut niveau et ils savent faire abstraction de ce qui se passe à côté."

A LIRE AUSSI 
>> Revoyez les trois magnifiques des Bleus face au Cameroun (3-2) >>  Coman sur la sortie de Benzema : "Le racisme, je ne vois pas où il est. C’est du n’importe quoi" >> "Si on m'enlève un joueur comme Benzema, on m'enlève une partie de plaisir"

Lire et commenter