Euro 2016 - LE JOUR D’APRÈS : "Soyons fous"

 Euro 2016 - LE JOUR D’APRÈS : "Soyons fous"
EURO 2020

ÉDITO - Au poids des attentes s'ajoute souvent celui de l'héritage. La génération qui dispute l'Euro en France, sur les terres où se sont illustrés les glorieux aînés de 98 et de 84, en sait quelque chose. Et si on dédramatisait un peu, histoire d'alléger le fardeau ? C'est ce que propose Fabrice Jouhaud qui, jusqu'au 11 juillet, nous livre son humeur sur les choses, et surtout les à-côtés, de la compétition.

Soyons téméraires : on attend bien trop des Bleus. S’ils ne jouaient pas ce Championnat d’Europe en France, ils n’auraient jamais le statut de favori. Pire qu’un statut, un sacré boulet tant l’attente est élevée autour de chacune de leurs sorties.

"Quelle injuste exigence"

L’impression, plus que l’impression même, existe que l’équipe de France est attendue sans faute le 10 juillet (le 11 au plus tard) sur les Champs-Elysées, là même où, en 1998, elle est devenue un symbole de la concorde nationale.

Depuis vingt ans, aucune autre équipe dans aucun autre pays, dans aucun sport, n’est devenue un tel enjeu politique et sociétal. Soyons fous : pas même en Russie. Chaque succès de ces Bleus ressemble, du coup, à un soulagement, à un sursis, à un répit gagné jusqu’à la prochaine fois.

Comme si, hérauts d’un pays qui se cherche et que certains de ses enfants haïssent au point de vouloir le détruire, ils étaient les facteurs uniques d’une réconciliation estivale et miraculeuse juste avant la Fête Nationale.

Quel poids écrasant. Quelle injuste exigence. Quelle souffrance, aussi, pour eux-mêmes et pour leurs supporters ainsi condamnés à ne considérer la possibilité du bonheur que sous un seul angle : celui du vainqueur. Alors, quitte à risquer l’expulsion, soyons dingues : perdre un match, ça peut être triste, mais ce n’est jamais grave.

EN SAVOIR + 
>> Le jour d'après #1 : "À la niche" 
>> Pour tout savoir sur l'Euro 2016, c'est par là

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attaque à la basilique de Nice : "C'est la France qui est attaquée", dénonce Macron

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Covid-19 : les députés approuvent le reconfinement à une très large majorité

Confinement : l'attestation de sortie comportera "une nouvelle case" pour les déplacements scolaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent