Euro 2016 : quand le sélectionneur suisse s’emballe franchement sur la performance de ses joueurs contre la Roumanie

Euro 2016 : quand le sélectionneur suisse s’emballe franchement sur la performance de ses joueurs contre la Roumanie
EURO 2020

FOOTBALL - Auteurs d’un match moyennement maîtrisé contre la Roumanie mercredi après-midi, les Helvètes ont d’ailleurs concédé un match nul un peu décevant (1-1). Une performance en demi-teinte qui n’a pas douché l’enthousiasme du sélectionneur Suisse, Vladimir Petkovic, qui a un peu survendu la copie de ses joueurs qui affrontent la France dimanche soir (21 heures).

On n’a visiblement pas du tout vu le même match… Si effectivement la confrontation entre la Suisse et la Roumanie a donné lieu à un match peut-être plus séduisant que prévu, il a tout de même mis en lumière les limites actuelles de la Nati. Déjà laborieux face à l’Albanie (1-0), alors qu’ils ont évolué les deux tiers de la partie à 10 contre 11, les Helvètes ont en effet pas mal peiné contre la Roumanie. Longtemps, même, au moins en première mi-temps, ils ont été logiquement menés au score, avant d’enfin égaliser (57e), malgré de nombreuses opportunités.

"On a dominé pendant 90 minutes"...

Très justement d’ailleurs, Anghel Iordanescu, le sélectionneur romain, résumait l’opposition en ces termes lors de la conférence de presse d'après-match : "On a vu deux mi-temps diamétralement opposées. Une première durant laquelle on a marqué et eu des opportunités. Une seconde où la Suisse nous a mis beaucoup de pression, à laquelle on n’a pas résisté". Une analyse que l’on partage avec le technicien, mais qui n’a rien, mais alors vraiment rien à voir avec celle que fait Vladimir Petkovic, son homologue suisse.

Pour lui, son équipe "a dominé pendant 90 minutes" et a eu "la maîtrise du match"… Côté défense, alors que l’arrière-garde suisse a été trop souvent mise sous grosse pression lors des contres roumains, Petkovic estime encore qu’elle "a délivré un bon match", en ne faisait "pas d’erreur"... Alors que Stephan Lichtsteiner a par exemple concédé un penalty un peu bête. Bref, comme il l’a d’ailleurs avoué lui-même, le technicien suisse a préféré voir "le verre à moitié plein", quitte à forcer quand même un peu le trait. Comme lorsque il affirme que la Nati, presque assurée d’aller en 8e de finale, va jouer "pour battre la France" dimanche soir. Mais là encore, on n’est pas obligé de le croire.

À LIRE AUSSI
>> REVIVEZ - Le match nul entre la Roumanie et la Suisse
>>  Toute l'actu de l'Euro 2016

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent