Euro 2016 - Turquie-Croatie au Parc des Princes : "On espère ne pas avoir les mêmes violences qu'à Marseille"

Euro 2016 - Turquie-Croatie au Parc des Princes : "On espère ne pas avoir les mêmes violences qu'à Marseille"

FOOTBALL - En plus des policiers présents pour assurer la sécurité, près de 600 personnes sont chargées de l'accueil des spectateurs du match Turquie-Croatie qui aura lieu ce dimanche à 15 heures au Parc des Princes à Paris (16e). Comme les forces de l'ordre, ils espèrent ne pas connaître les mêmes affrontements que ceux qui sont survenus samedi à Nice et Marseille, alors que le match est lui aussi classé à risque.

Elles sont repérables de loin avec leur tenue voyante. Ce dimanche matin vers 10 heures, ligne 9 du métro parisien, des dizaines de personnes munies d'un badge de l'UEFA et vêtues de rouge avec vestes, casquettes et même chaussures siglées Euro 2016, prenaient la route de la porte de Saint-Cloud (16e).

En plus des forces de l'ordre venues en nombre pour surveiller le match Turquie-Croatie qui se jouera à 15 heures au Parc des Princes, ce sont 600 personnes de ce service "Accueil" qui accompagneront les milliers de spectateurs vers leur place, vérifieront leurs billets… Mais à quelques heures du coup d'envoi, dans la rame du métro, plusieurs ne cachaient pas leurs craintes après les violents affrontements survenus samedi à Marseille puis à Nice. Ces incidents ont fait au total 35 blessés dans la cité phocéenne, dont un supporteur Britannique qui se trouvait toujours dimanche dans un état jugé "très préoccupant", et 7 autres dans la ville des Alpes-Maritimes.

"Ici, il n'y a pas d'alcool"

Ce match Turquie-Croatie est, comme Russie-Angleterre, classé "niveau 3" sur une échelle de risques de 4, en raisons des tensions raciales et religieuses entre les populations des deux pays. Et les incidents de la veille n'ont rien de rassurant pour les accueillants du Parc, qui relativisent toutefois. "Les matchs ne sont pas les mêmes. A priori, là il n'y a pas de hooligans, ça ne se joue pas le soir et ici, la vente d'alcool est interdite", dit l'un d'eux à metronews.

Certes, la vente d'alcool est interdite. Toutefois, dimanche matin, certains étaient déjà en train de se désaltérer… Et pas avec de l'eau. "C'est connu ici, beaucoup arrivent déjà un peu éméchés au Parc. Contre ça, il n'y a rien à faire malheureusement", nous confie un policier.

Sécurité renforcée

Dans un communiqué publié samedi, la préfecture de police de Paris a rappelé les consignes de sécurité, que chacun devra respecter. Ce dimanche, elle précisait que le dispositif avait été renforcé, notamment après les violences survenues à Marseille et Nice. 

"Les consignes de vigilance ont été renforcées" pour le match de l'Euro-2016 Turquie-Croatie, considéré comme à risque dimanche au Parc des Princes à Paris, avec plus de 1.500 policiers déployés, après les affrontements de Marseille, a indiquéla porte-parole de la préfecture de police, Johanna Primevert.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, a pour sa part précisé que "beaucoup de ceux qui se sont livrés aux affrontements" en marge d'Angleterre-Russie samedi à Marseille "n'avaient pas été signalés par les services de police étrangers". "Manifestement ceux qui se sont livrés aux actes de violence n'étaient pas connus des services de sécurité de leur pays et donc la France n'a pas pu prendre d'interdictions d'entrée sur le territoire à leur encontre", a-t-il dit. "Dans un contexte de forte alcoolisation hier, ils se sont livrés à ce que certains sociologues appellent du hooliganisme de circonstance", a-t-il estimé.

EN SAVOIR +
>> 
Euro 2016 : 7 blessés après une bagarre entre supporteurs à Nice
>> 
Violences à Marseille en marge d'Angleterre-Russie : 35 blessés dont un homme "entre la vie et la mort"

Toute l'info sur

Championnat d'Europe de football

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : une proposition de loi déposée pour rendre obligatoire l'isolement des malades

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Allègement du confinement : les mesures détaillées jeudi par Jean Castex

L'ouverture des stations de ski fermées à Noël "impossible" selon le chef de l'Etat

Lire et commenter