LE JOURNAL DES BLEUS DU 10 JUILLET : un 4-4-2 losange avec Kanté à la place de Sissoko contre le Portugal ?

LE JOURNAL DES BLEUS DU 10 JUILLET : un 4-4-2 losange avec Kanté à la place de Sissoko contre le Portugal ?
EURO 2020

EQUIPE DE FRANCE – Le temps de l’Euro 2016 des Bleus, c’est-à-dire du match d’ouverture à l’élimination ou, on l’espère, au triomphe de la bande à Didier Deschamps, metronews dresse la chronique quotidienne de leur aventure. Ce dimanche, jour de la grande finale contre le Portugal, quelques saillies verbales de Didier Deschamps, et une possible surprise tactique du sélectionneur.

Didier Deschamps détaille les atouts du Portugal 
"C’est une équipe qui a de l’expérience, qui est bien organisée et peut modifier son système de jeu par rapport à l’adversaire, même si elle garde toujours sa défense à quatre. Ils ont un triangle défensif hyper solide avec Pepe, Fonte et William. Leurs deux latéraux sont aussi très bons. Ils amènent beaucoup de centres et ils comptent énormément sur leur duo en attaque, Cristiano Ronaldo et Nani. Ce n’est pas une équipe qui va chercher l’adversaire trop haut en général, mais elle se projette très vite de la phase défensive à la phase offensive, grâce à tout le talent de ses deux joueurs, qui sont aussi très rapides. Ils ne se contentent jamais de défendre, ils utilisent tous très bien le ballon", a analysé Didier Deschamps, samedi, en conférence de presse. Ses joueurs ont donc pleinement conscience de l’ampleur de la tâche qui les attend. L'un d'eux, titulaire contre l'Allemagne, a, selon RMC, poussé le zèle jusqu'à regarder trois fois la demi-finale Portugal-Pays de Galles.

EN SAVOIR + >> EN DIRECT - France-Portugal : suivez les dernières infos de ce jour de finale historique  

Le sélectionneur fataliste concernant Cristiano Ronaldo
"S’il y a un plan anti-Ronaldo, personne ne l’a trouvé. Evidemment, c’est un très grand joueur. Il a une qualité athlétique et aussi dans le jeu aérien qui lui permet de rester longtemps très haut. C’est son physique qui doit lui permettre. Regardez ses carrés de chocolat au niveau des abdos, ils y sont sans doute pour quelque chose. En football, il y a deux choses contre lesquelles il est difficile de lutter, la vitesse et dans les airs. Le neutraliser, ce serait parfait. Mais être attentifs et limiter son influence, ça va déjà être quelque chose d’important."

De la friture sur la ligne avec Moussa Sissoko
En dehors de ces déclarations très sérieuses, il y un instant rigolo durant cette conférence de presse, quand un journaliste a répété à Didier Deschamps les propos de Moussa Sissoko, qui avait assuré avoir appris sa titularisation seulement deux heures avant le match contre l’Allemagne. "Nooon ! Ils le savent avant, s’est marré le coach. Ne vous inquiétez pas, ils sont prévenus suffisamment à l’avance. Après, vous essayer de… (il siffle). Mais ils sont malins. Ils ne vous disent pas ce que vous voulez entendre." A moins que ce ne soit lui qui fasse ça, allez savoir. Voilà à quoi les suiveurs des Bleus en sont réduits durant cet Euro.

Quelle équipe de France contre le Portugal ?
Difficile, pour l’heure, de répondre à cette question. Selon L’Equipe, le sélectionneur conservera le même onze que face à l’Islande et à l’Allemagne. Mais une rumeur, insistante, court ces dernières heures : celle d’un 4-4-2 losange de Didier Deschamps. D’abord parce que les Portugais se sont organisés dans ce schéma lors de leur demi-finale contre le Pays de Galles. Ensuite parce que les Bleus, lors de leurs deux matchs amicaux face au Portugal, ces deux dernières années, ont joué dans cette formation. Ce dimanche, si d’aventure le coach optait pour ce dispositif, Sissoko laisserait alors sa place à Kanté. En tout cas, Didier Deschamps, samedi en fin d’après-midi à Clairefontaine, n’a pas effectué de mise en place tactique qui permette une déduction concrète.

Les deux équipes possible pour débuter cette finale :
Lloris – Sagna, Koscielny, Umtiti, Evra – Sissoko, Pogba, Matuidi, Payet – Giroud, Griezmann.

Ou

Lloris – Sagna, Koscielny, Umtiti, Evra – Pogba, Kanté, Matuidi – Payet – Giroud, Griezmann.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une deuxième vague "pire que la première" ?

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

EN DIRECT - Covid-19 : le bilan va "s'alourdir dans les prochains jours et semaines, quoi que nous fassions"

Débat Trump/Biden : "C’est incroyable de voir des visions aussi radicalement opposées s’exprimer aussi calmement"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent