LE JOURNAL DES BLEUS DU 18 JUIN : Paul Pogba et Antoine Griezmann vont bien, merci pour eux

LE JOURNAL DES BLEUS DU 18 JUIN : Paul Pogba et Antoine Griezmann vont bien, merci pour eux
EURO 2020

EQUIPE DE FRANCE – Le temps de l’Euro 2016 des Bleus, c’est-à-dire du match d’ouverture à l’élimination ou, on l’espère, au triomphe de la bande à Didier Deschamps, metronews dresse la chronique quotidienne de leur aventure. Ce samedi, on revient sur la séance d’entraînement de la veille, durant laquelle Paul Pogba et Antoine Griezmann se sont signalés, chacun à leur manière.

Paul Pogba comme si de rien n’était
C’est le temps du Havre ça !", s’est exclamé Paul Pogba en débarquant vendredi, en toute fin d’après-midi, sur le terrain du stade Pierre-Pibarot, l’une des nombreuses pelouses que compte le centre technique national de football de Clairefontaine, camp retranché des Bleus durant cet Euro 2016. Le milieu de la Juventus voulait parler des averses violentes auxquelles succédaient, une poignée de secondes plus tard, un soleil radieux. Une météo à l’image de ce que le joueur traverse actuellement, entre une sortie du onze de départ, des critiques dans la presse, une polémique stérile, une entrée en jeu nécessaire et une avant-dernière passe décisives face à l’Albanie (2-0), qui devraient lui valoir un retour en grâce contre la Suisse, dimanche.

Certains le disaient sur les nerfs. Mais, à le voir gambader durant l’entraînement, le sourire jusqu’aux oreilles, cela semblait bien difficile à croire. Durant le footing qui a inauguré la séance, on l’a entendu bavarder comme une pipelette (à Kingsley Coman : "Lui c’est mon gars sûr !") et éclater de rire plusieurs fois. On aura surtout remarqué que, ayant joué 45 minutes mercredi soir, il a eu droit à une séance aussi légère que celle des titulaires (excepté Anthony Martial qui, malgré un temps de jeu égal, s’est entraîné avec les remplaçants...). Mais que le Turinois, contrairement à Hugo Lloris, Patrice Evra, Laurent Koscielny, Adil Rami, Bacary Sagna, Blaise Matuidi, N’Golo Kanté et Dimitri Payet, n’est, lui, pas prématurément rentré au vestiaire, restant sur le terrain jusqu’au bout de la séance.

Tandis que les remplaçants effectuaient un exercice de passes, de centres et de reprises de volée devant le but, lui a longtemps échangé des transversales (à une touche de balle !) avec Olivier Giroud et Kingsley Coman. Puis, quand ce dernier rentrera aux soins ("Y en a marre ! Y a un moment pour tout !"), il continuera avec le seul attaquant des Gunners. Qui s’arrêtera à son tour un peu plus tard ("Je me mords tellement la langue !"), laissant le pauvre Paul Pogba jongler seul... Et aller chercher du réconfort auprès Eric Bedouet, l’un des rares préparateurs physiques ayant été joueur professionnel, et disposant donc d’un bagage technique adéquat pour échanger des passes avec un joueur de ce niveau. On s’est alors dit que, décidément, Paul Pogba aime plus le ballon que les autres. Que c’est une addiction.

 

Antoine Griezmann à la cool
L’autre titulaire indiscutable à avoir débuté France-Albanie sur le banc (ce qui ne l’a pas empêché d’ouvrir le score à la 90e), et également appelé à débuter la finale pour la 1ère place du groupe A contre la Suisse dimanche, Antoine Griezmann avait l’air aussi heureux et motivé que son partenaire. Durant les courses fractionnées ayant suivi le footing, il est d’ailleurs resté collé à Paul Pogba, chambrant Hugo Lloris et adressant un message de sympathie à Olivier Giroud entre deux sprints. Ou allant chiper un ballon et interrompre l’entraînement des gardiens en tentant un piqué du pied gauche (claqué sans peine par Steve Mandanda, malgré la surprise).

 

Pour le reste, on a vu l’attaquant de l’Atlético de Madrid très adroit et très facile quand il s’est agi de reprendre les centres de ses partenaires lors de l’exercice de reprises de volée devant le but, confirmant au passage ses progrès significatifs dans le jeu de tête (il a marqué ainsi mercredi). En fin de séance, il partira seul tenter des frappes de 20 mètres face au but. Et, quand ses partenaires se mettront à faire de même de l’autre côté du terrain, lui demandera des mannequins pour s’exercer aux coups francs, comptant rigoureusement les neuf mètres pour placer son ballon. Sur cinq tentatives, il en mettra trois au fond des filets. Et une sur la barre transversale.

Le programme des Bleus ce samedi
En cette veille du match Suisse-France, les Bleus quitteront leur cocon de Clairefontaine et décolleront de l’aéroport du Bourget aux alentours de 11h pour rallier le nord de la France, et plus précisément l’hôtel Mercure de Marcq-en-Baroeul à l'heure du déjeuner. Suivront, à 17h30, une conférence de presse d’Hugo Lloris et de Didier Deschamps au stade Pierre-Mauroy (théâtre du match du lendemain). Puis, à 18h30, un entraînement délocalisé au Stadium Lille Métropole voisin, mesure prise par l’UEFA afin de préserver la pelouse sur laquelle se déroulera la rencontre. L’occasion de faire un point avec vous, depuis cette enceinte et pile à l'heure où débutera cette séance, sur ce qui attend les Bleus, lors d’un Facebook Live sur la page de metronews.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

EN DIRECT - Attaque à la basilique de Nice : Emmanuel Macron sur place

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Covid-19 : les députés approuvent le reconfinement à une très large majorité

Confinement : l'attestation de sortie comportera "une nouvelle case" pour les déplacements scolaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent