LE JOURNAL DES BLEUS DU 21 JUIN : une victoire 7-0 et un quadruplé d’Olivier Giroud pour les remplaçants

LE JOURNAL DES BLEUS DU 21 JUIN : une victoire 7-0 et un quadruplé d’Olivier Giroud pour les remplaçants
EURO 2020

EQUIPE DE FRANCE – Le temps de l’Euro 2016 des Bleus, c’est-à-dire du match d’ouverture à l’élimination ou, on l’espère, au triomphe de la bande à Didier Deschamps, metronews dresse la chronique quotidienne de leur aventure. Ce mardi, un mystère résolu, un autre qui s’épaissit, et une promenade de santé pour les remplaçants du match contre la Suisse.

Rassurez-vous, les Bleus non plus ne comprennent rien au système de qualification des 3èmes
"Même les joueurs ne comprennent rien. Moi, je vais attendre la fin des matchs", a souri Dimitri Payet, lundi en conférence de presse, quand on lui a demandé ce qu’il pensait du nouveau système permettant aux quatre meilleurs 3èmes de groupe de rallier les 8es de finale. Et Yohan Cabaye ? Idem : "Pour être honnête, je n’ai pas compris ces histoires. On va jouer le 3ème du groupe C, D ou E, c’est ça ? Et ce sera le meilleur des trois ? C’est tout ce que je sais. Leur match, c’est demain ?" Grand seigneur, l’ex-Lillois s’est tout de même voulu compréhensif vis-à-vis des organisateurs. "Ca pourrait être beaucoup plus simple. Mais ça rajoute des matchs. Et ça permet à des équipes comme l’Albanie de disputer la compétition." Et même, peut-être, de se hisser en 8es avec trois points...

Les crampons n’expliquent pas les glissades
On s’est tous demandé pourquoi les Bleus ont autant glissé sur les terrains de Marseille et de Lille, lors de leurs derniers matchs, alors que tant d’autres équipes ont tenu sur leurs jambes. Quelle part de responsabilité peut-on attribuer aux crampons et à la pelouse ? Yohan Cabaye : "Personnellement, je n’ai jamais eu de problèmes de chaussures. On glisse à cause de la pelouse, même si on est très bien équipés. C’est une question d’appuis." Dimitri Payet : "Il y en a qui disent qu’il faut qu’on mette des vissés mais on joue avec des vissés. Et on a du mal à tenir debout. C’est vraiment un problème de pelouse." Le mythe des crampons moulés s’est donc effondré. Et, au point où en sont ces gazons, on ne saurait que trop recommander aux Bleus l’usage de semelles à clous.

Les remplaçants se sont bien amusés
Les Bleus ont quitté leur hôtel de Marcq-en-Barœul pour rallier Clairefontaine lundi, en début d’après-midi. Et si les titulaires du match de dimanche soir se sont ensuite contentés de soins, les remplaçants ont, eux, eu droit à une opposition à huis clos face aux moins de 19 ans du Paris FC. Un match d’entraînement disputé dans le stade Pierre-Pibarot de Clairefontaine, sous de grosses averses, et remporté 7-0 par les internationaux tricolores, grâce à des buts d’Anthony Martial, Dimitri Payet (d’une mine lointaine, sous la barre cette fois), Samuel Umtiti, et un quadruplé d’Olivier Giroud, décidément en pleine confiance actuellement. Le onze français était ainsi composé : Costil – Jallet, Umtiti, Mangala, Digne – Schneiderlin, Kanté, Matuidi – Payet, Giroud, Martial. Steve Mandanda, lui, a gardé les cages des Franciliens. Les tacles étaient rigoureusement interdits, pour éviter les blessures. Payet, Kanté et Jallet ont particulièrement impressionné leurs jeunes adversaires.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 52.000 nouveaux cas en 24 heures, nouveau record quotidien

Provocations d'Erdogan, manifs hostiles... après un nouveau dimanche tendu, la France hausse le ton

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent