LE JOURNAL DES BLEUS DU 30 JUIN : Deschamps engueule Pogba, Evra se blesse à la main

LE JOURNAL DES BLEUS DU 30 JUIN : Deschamps engueule Pogba, Evra se blesse à la main
EURO 2020

EQUIPE DE FRANCE – Le temps de l’Euro 2016 des Bleus, c’est-à-dire du match d’ouverture à l’élimination ou, on l’espère, au triomphe de la bande à Didier Deschamps, metronews dresse la chronique quotidienne de leur aventure. Ce jeudi, un entraînement qui aura vu Didier Deschamps s’énerver, et Patrice Evra se blesser après un choc avec Paul Pogba.

Un entraînement émaillé d’engueulades
Une ambiance de kermesse avait beau régner, Didier Deschamps n’était pas d’humeur à rigoler, mercredi soir, sur la pelouse du stade Pierre-Pibarot, l’un des nombreux (et magnifiques) terrains qui constellent le centre technique national de football de Clairefontaine, le camp retranché des Bleus. En effet, bien que la séance ait été ouverte au public (une première durant cet Euro), ce qui promettait un entraînement plutôt ludique, le sélectionneur n’a pas apprécié la nonchalance affichée de Paul Pogba. Lequel, sur un exercice de reprises de volée, a dévissé une frappe et s’est immédiatement fait souffler dans les bronches par le coach, qu’on a ensuite vu fulminer tandis que ses joueurs enchaînaient les ratés. Hasard ou coïncidence : ceux-ci ont réglé la mire assez vite ensuite...

Ce ne fut d’ailleurs pas le seul signe de tension que l’on a constaté. Quelques minutes après l’engueulade susmentionnée, lors du même exercice, Antoine Griezmann s’en est pris, en râlant, à un André-Pierre Gignac qui venait de lui délivrer un mauvais centre. "Tu le mets sur mon pied droit alors que je suis gaucher !", a-t-on pu entendre, en plus d’une expression vulgaire qu’on ne retranscrira pas ici. Puis, un peu plus tard, lors de l’opposition à quatre équipes (sur laquelle on reviendra plus en détails), Paul Pogba a poussé Patrice Evra, qui restera au sol. Réaction du milieu de terrain : "C'est bon lève-toi, tu tombes parce que t'es fatigué !"

Patrice Evra se blesse, Olivier Giroud et Kingsley Coman vont mieux
Non, le latéral gauche n’était pas fatigué, et son grand pote de la Juve l’a compris en le voyant se tordre longuement de douleur à même le gazon. "Tonton Pat’" a mis fin à sa séance, s’en allant claudiquant, soutenu par le préparateur physique Eric Bedouet. Selon nos informations, les doigts d’Evra se sont retournés quand sa main gauche a tenté d’amortir sa chute. Elle sera bandée avant même la fin de l'entraînement. L’interressé, convoqué devant les médias ce jeudi, apportera sans doute quelques précisions à ce sujet, mais le défenseur est réputé pour être dur au mal.

Olivier Giroud, de son côté, a lui aussi pris un mauvais coup (d’Eliaquim Mangala) et est resté un petit moment au sol pendant cette opposition. Mais il a repris le jeu et a même fini par marquer un très joli but, d’un enchaînement crochet-frappe, à la fin de la séance. Clairement, la douleur au genou qui l’avait conduit à sortir durant la seconde période de France-Irlande (2-1), dimanche, n’est déjà plus qu’un lointain souvenir. Quant à Kingsley Coman, victime d’une contorsion de la cheville à la fin du 8e de finale, et dispensé d’entraînement ces deux derniers jours, il a effectué l’intégralité de la séance de mercredi, affichant même de fort belles dispositions.

Et sinon ?
Sinon, avant de s’entraîner, les Bleus ont longuement pris le temps de signer des autographes au public bon enfant venir garnir les gradins. Ensuite, durant l’opposition sur demi-terrain qui aura constitué l’essentiel de la séance, les 23 ont été divisés en quatre groupes de cinq (les trois gardiens se sont relayés dans les buts). Chasubles bleus : Mangala, Sagna, Pogba , Martial, Coman. Chasubles rose : Evra, Rami, Cabaye, Sissoko, Giroud. Chasubles verts : Umtiti, Jallet, Matuidi, Schneiderlin, Gignac. Chasubles marron : Digne, Koscielny, Kanté, Payet, Griezmann. Evidemment, aucun enseignement à tirer des compositions de ces quatre équipes, qui se sont tour à tour affrontées.

On aura noté : qu’Eliaquim Mangala est toujours autant à la peine, et que Paul Pogba, Moussa Sissoko, Antoine Griezmann et André-Pierre Gignac sont, eux, très en forme. Mais moins qu’Anthony Martial, visiblement bien décidé à bousculer la hiérarchie, et auteur de plusieurs buts somptueux, dont celui-ci.

Pour finir, les Bleus ont jeté des ballons aux spectateurs afin de les remercier de leur venue.

Et juste après ça, Paul Pogba est venu saluer un éducateur et trois enfants de son ancien club (où il a joué de 6 à 13 ans), l’US Roissy-en-Brie, d’un "On se capte bientôt ma gueule".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 52.000 nouveaux cas en 24 heures, nouveau record quotidien

Sept personnes arrêtées après un incident à bord d'un pétrolier au large de l'Angleterre

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent