Pourquoi les Bleus se remettraient des absences de Benzema et Valbuena

Pourquoi les Bleus se remettraient des absences de Benzema et Valbuena

EURO 2016 – Mis en examen dans l'affaire de la sextape de Valbuena, Karim Benzema ne participera pas à l'Euro 2016. De son côté, Mathieu Valbuena réalise une saison en demi-teinte et revient actuellement d'une blessure. Malgré leur importance dans le groupe depuis le début de l’ère Deschamps, le sélectionneur pourrait devoir se passer de ses deux leaders d'attaque… sans pour autant voir le niveau de son équipe dégringoler.

Mettons nous d'accord tout de suite. Oui, la France est meilleure avec Benzema et Valbuena. L’un est le meilleur buteur de l’équipe de France en activité (27 buts), l’autre a disputé 40 des 41 premiers matches en Bleu sous l’ère Deschamps. Ces deux-là sont d'ailleurs les deux seuls véritables piliers du système offensif de DD.

Pourtant, les deux hommes ne sont pas assurés d'avoir leur billet pour l'Euro. Le Madrilène a tiré un trait sur le Championnat d'Europe qui se déroulera en France du 10 juin au 10 juillet, alors que le Lyonnais, qui revient de blessure, n’aura que quelques semaines pour retrouver le niveau qui a fait de lui un des hommes de base du sélectionneur. Si les Bleus sont sportivement plus forts avec ces deux joueurs-là, Deschamps doit tout de même se préparer à composer sans eux. Ce qu'il a très bien fait en novembre, puis ces dix derniers jours.

EN SAVOIR + >> Euro 2016 : ça sera sans Karim Benzema

Toute l'info sur

Championnat d'Europe de football

% de victoire des Bleus en 2015
Create bar charts
Le chiffre
Create your own infographics

Dans le cas où les deux joueurs ne seraient pas sélectionnés (ou pas sélectionnables pour l'un), les chances de remporter l’Euro seraient-elles réduites ? Pas vraiment. Et ce n'est pas le sélectionneur de l’Espagne, Vicente Del Bosque, qui va nous contredire : "Les Français sont favoris pour l’Euro et c'est indépendant de la présence ou non de Benzema" , a assuré Del Bosque. "Ils ont Kevin Gameiro qui joue de manière phénoménale en ce moment et qui, par exemple, n'est pas convoqué. Si Gameiro n'est pas là, il doit y avoir de sacrés joueurs devant."

Et il n’a pas tort : pour la première fois depuis très longtemps, les remplaçants en Bleu ont des allures de titulaires potentiels. La preuve : en additionnant les buts inscrits cette saison en club par les attaquants figurant dans la dernière liste des cinq pays favoris pour l’Euro, la France figure largement en tête.

EN SAVOIR + >>  France-Russie (4-2) - André-Pierre Gignac : "Je vais attendre la liste de Didier Deschamps avec attention"

Buts cumulés en club cette saison des attaquants
Create column charts

Le football n'est pas qu'une histoire de chiffres et d'empilement de buts, on en convient. Mais ces statistiques montrent que Didier Deschamps ne serait pas complètement démuni en l'absence de Karim Benzema et Mathieu Valbuena. Au-delà des buts inscrits en club, on peut se rendre compte que certains attaquants sont même plus efficaces que le Madrilène sous la tunique bleue. C’est notamment le cas de sa doublure habituelle, Olivier Giroud, et de l’ancien Marseillais André-Pierre Gignac, qui ont chacun leur tour occupé la pointe de l'attaque aux Pays-Bas puis contre la Russie.

Chez les avants-centre, un but en Bleu toutes les...
Create bar charts

Martial et Giroud pour les remplacer ?

Sans Valbuena ni Benzema, deux des trois places du trio d’attaque de Deschamps seraient donc laissées vacantes. Là encore, les solutions de substitution ressemblent plus à des alternatives crédibles qu’à des solutions de remplacement. Côté gauche, celui occupé généralement par Valbuena, Anthony Martial semble tenir la corde, tant grâce à ses performances en club qu’en sélection. S’il n’évolue pas dans le même registre que celui de Valbuena, sa percussion et son sens du collectif plaisent bien à Deschamps. Le joueur formé à l’OL n’a certes pas encore marqué sous le maillot bleu en six sélections, mais il a déjà délivré trois passes décisives. Il ne faut pas oublier non plus Dimitri Payet. Le joueur de West Ham régale la Premier League cette saison et semble désormais très difficile à sortir de la liste.

En ce qui concerne l’axe de l’attaque, Didier Deschamps a plusieurs solutions possibles, parmi lesquelles les pistes menant à Olivier Giroud et André-Pierre Gignac sont les plus probables. Si l’attaquant d’Arsenal est en manque d’efficacité en Angleterre, le Gunner part tout de même favori : Deschamps place au-dessus de tout sa désormais célèbre "logique de groupe". Giroud est la doublure attitrée de Benzema depuis quelques années, et Deschamps le prendra en considération au moment de faire son équipe. D’autant que l’ancien Montpelliérain est loin d’être insignifiant en équipe de France. Outre son efficacité statistique (voir infographie ci-dessus), il reste sur une série de quatre buts marqués sur ses cinq derniers matches disputés en Bleu.

À LIE AUSSI >> Notre plaidoyer pour un retour de "Petit Vélo" en Bleu

Griezmann, une question de profil

Au premier abord, pourtant,, le joueur le plus à-même d’occuper le poste d’avant-centre semble être Antoine Griezmann. En pleine bourre avec l’Atlético de Madrid, le Français a inscrit un tiers des buts de son équipe cette saison. Mais en Espagne, Griezmann évolue dans un système à deux attaquants axiaux, et se sert énormément de Vietto, Carrasco ou encore Torres, qui se partagent la place à côté de lui. Or, Didier Deschamps ne modifiera plus son dispositif tactique pour passer à deux attaquants. Le joueur formé à la Real Sociedad devrait évoluer sur le couloir droit de l’attaque.

EN SAVOIR +
>>  Le Graët : "Là, il a quand même fait une grosse bêtise"
>> La réaction de Griezmann sur l'élimination de Benzema

En attendant Coman, Fékir et Dembélé

Les joueurs offensifs français ont la cote en ce moment. Une toute jeune génération pointe le bout de son nez à une vitesse affolante. Parmi eux, Kingsley Coman a d’ailleurs été appelé par le sélectionneur depuis novembre. Performant en club, le joueur formé au PSG a très peu de chances d’être titularisé à l’Euro, où il sera en concurrence avec Griezmann, mais sa capacité à rentrer rapidement dans les matchs devraient en faire un "super sub". En témoigne son but somptueux mardi soir face à la Russie.

Sélectionné chez les Espoirs, Ousmane Dembélé incarne lui aussi la relève. Enfin Nabil Fekir, grièvement blessé avec l’équipe de France au Portugal à l'occasion de sa première sélection, devrait revenir à la compétition d’ici deux à trois semaines. S’il retrouve son niveau de jeu, lui aussi risque d’être présent dans la liste. Son style atypique et sa polyvalence folle (il peut jouer à droite, à gauche, dans l’axe et en meneur de jeu) sont un vrai plus pour le sélectionneur. Sur le terrain, les Bleus sont plus forts avec Benzema et Valbuena, mais ils ne seront pas au pied du mur si jamais Deschamps décidait de se passer d'eux. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

11% des Français déjà infectés par le Covid-19 : quelles sont les régions les plus touchées ?

EN DIRECT - Loi "Sécurité globale" : 52.350 manifestants en France dont 5.000 à Paris, selon l'Intérieur

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Lire et commenter